Samedi 28 novembre 2020

Salon

Patrimoine méditerranéen

Par Margot Boutges · Le Journal des Arts

Le 20 octobre 2010 - 337 mots

Le Salon international du patrimoine culturel a rendez-vous avec son public du 4 au 7 novembre au Carrousel du Louvre, à Paris. Tous les acteurs de la vie patrimoniale sont dans les starting-blocks, prêts à se rassembler autour du thème de la Méditerranée, mise à l’honneur cette année.

Bien souvent décrite comme le berceau des civilisations, cette entité constitue un terrain d’échanges où circulent allègrement objets et idées. Au fil des siècles, elle a vu ses espaces s’enrichir d’un patrimoine millénaire aujourd’hui fragilisé. Aussi, ces quatre jours de salon seront scandés par des conférences et débats menés par des spécialistes et acteurs du monde patrimonial de premier plan qui présenteront leurs travaux pour sa sauvegarde et sa mise en valeur.  De nombreuses thématiques seront abordées. La préservation de l’architecture des quartiers nés du colonialisme au Maghreb documentera la mise en histoire du passé récent. Les effets de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco seront questionnés à travers l’exemple de la ville de Fès, au Maroc, tout comme la légitimité des demandes de restitution d’œuvres, chevaux de bataille de nombreux pays ayant vu leur patrimoine déplacé au cours de l’Histoire.  Des épaves étrusques jusqu’à l’avion de Saint-Exupéry en passant par les structures submergées des ports antiques, un point sera fait sur la préservation du patrimoine sous-marin, souvent une proie facile pour les pilleurs. On assistera à la lutte du béton contre l’olivier avec l’étude des dispositions prises afin d’atténuer les violences que le tourisme inflige à l’authenticité du paysage. Le rôle de quelques acteurs majeurs dans la sauvegarde du patrimoine sera également examiné. Ainsi de la « Charte Qualité Patrimoine en Bretagne », dont la mission est la rénovation du bâti avec des techniques et des matériaux adaptés, ou de l’Union Rempart, qui a initié des chantiers bénévoles en faveur de la restauration du patrimoine en Israël, à Malte, au Maroc et en Roumanie. Au total, vingt-cinq conférences feront le bilan des initiatives les plus probantes en matière de préservation des traces de nos civilisations.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°333 du 22 octobre 2010, avec le titre suivant : Patrimoine méditerranéen

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque