Nathalie Heinich : "Faire voir. L’art à l’épreuve de ses médiations"

Le grand jeu de l’art actuel

L'ŒIL

Le 30 juin 2009

Grâce à ce recueil de textes, Nathalie Heinich complète les réflexions élaborées dans ses précédents ouvrages en étudiant les critères invoqués dans différentes commissions pour sélectionner des œuvres contemporaines.

Il ressort de ces enquêtes de terrain que la mobilisation d’un réseau social, la concurrence entre les institutions et la mise en valeur d’un certain capital culturel participent davantage à la reconnaissance d’une œuvre par un spécialiste que son aspect esthétique.
L’auteur donne ainsi de nouvelles clés de compréhension dans le débat sur la pertinence du soutien de l’art actuel par le secteur public. L’État français cherche à soutenir la création contemporaine quitte à intégrer dans ses musées des œuvres qui transgressent les formes habituelles de l’art (œuvres éphémères, performances…). Par cette muséification, ces formes de création sont labellisées comme étant de l’art. Une consécration de la transgression qui pousse les artistes à repousser toujours plus loin les limites de l’art. Cette fuite en avant mène les artistes à se déconnecter du marché et du public néophyte.
Ce « jeu » de l’art contemporain est conditionné par l’exigence d’originalité de l’artiste dans notre société. Une originalité qui se manifeste par la transgression des normes. L’artiste se trouve ainsi dans l’obligation d’être original dans une société démocratique dont la valeur centrale est l’égalité. Une mise en valeur de l’artiste que la sociologue a déjà abordé dans La Gloire de Van Gogh et L’Élite artiste.

Nathalie Heinich, Faire voir. L’art à l’épreuve de ses médiations, Paris, Les Impressions nouvelles, 224 p., 18 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°615 du 1 juillet 2009, avec le titre suivant : Nathalie Heinich : "Faire voir. L’art à l’épreuve de ses médiations"

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque