Nadeije Laneyrie-Dagen, Détails vus au Louvre

Quand les détails se font « pincer » au sein du Louvre

L'ŒIL

Le 26 avril 2010

Beau livre. Vous pensiez que La Joconde n’avait plus de secret pour vous ? Mais aviez-vous remarqué que les abruptes collines se trouvant derrière Mona Lisa ne ressemblent en rien à sa Toscane natale ?

Ce détail n’est pas le fruit du hasard… Les plus grands chefs-d’œuvre sont presque tous parsemés d’indices que l’on ne remarque pas de prime abord.

Nadeije Laneyrie-Dagen, historienne d’art spécialiste de l’interprétation des œuvres d’art, a parcouru le Louvre, à la recherche de ces petits détails surprenants mais essentiels à la compréhension des œuvres. Elle propose une relecture des peintures les plus connues du célèbre musée parisien, de La Vierge à l’Enfant de Cimabue (1280) à La Liberté guidant le peuple de Delacroix (1831).

Sa démarche se veut introductive et est principalement adressée aux néophytes. Ici, pas de longs exposés théoriques sur l’histoire de l’art, seulement quelques remarques sur les œuvres, illustrées par des agrandissements d’assez belle qualité. On pardonnera donc à l’auteur le manque d’à-propos de certains commentaires qui laissent parfois le lecteur sur sa faim.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°624 du 1 mai 2010, avec le titre suivant : Nadeije Laneyrie-Dagen, <i>Détails vus au Louvre</i>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque