Vendredi 19 octobre 2018

Méditerranée de Homère à Picasso

L'ŒIL

Le 1 avril 2001 - 184 mots

Absente des allégories de l’âge classique, il faut attendre Aristide Maillol et son nu féminin qu’il nomme Méditerranée (1905) pour que celle-ci soit personnifiée. Le berceau de la civilisation méditerranéenne a toujours été le cadre de nombreux récits. Homère avec Ulysse qui depuis Ithaque navigue et accoste dans des lieux réels et imaginaires, où la mer est constellée d’îles aux habitants étranges. Récits au temps des Croisades qui font se mêler Orient et Occident, récits de voyages d’Italie, d’Orient et contes des Mille et Une Nuits. Cette mer conduit également à des villes : Barcelone capitale de la Catalogne, Marseille « porte de l’Orient », Tanger la Blanche... Chacun d’entre nous possède dans son imaginaire sa Méditerranée. Une couleur ? Le bleu. Un arbre ? L’olivier. Un fruit ? La figue. Xavier Girard nous invite, à travers ce livre, à une promenade érudite et onirique du bassin méditerranéen. Pour nous conduire de la Méditerranée septentrionale à la Méditerranée orientale, l’auteur illustre son propos de textes littéraires, peintures et photographies.

Xavier Girard, Méditerranée de Homère à Picasso, éd. Assouline, 240 p., 295 F, ISBN 2-84323-226-0.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°525 du 1 avril 2001, avec le titre suivant : Méditerranée de Homère à Picasso

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque