Marcel Duchamp, Notes

L'ŒIL

Le 1 septembre 1999

Le recueil posthume des « notes » de Marcel Duchamp facilite l’appréhension de l’héritage artistique laissé par l’artiste, un exercice délicat au seul vu de ses œuvres.

« Sens et non-sens sont deux aspects de la même chose et le non-sens a le droit de vivre », affirmait Marcel Duchamp lors d’une conférence à New York, en 1963. Il est problématique d’estimer l’héritage laissé par Duchamp au seul vu de ses œuvres. Les ready-made sont des objets ingrats, frappés d’indigence, tels que la sanctification institutionnelle se les approprie en leur ôtant leur faculté interrogative. L’explication de ces œuvres est elle-même menacée à tout moment d’une difficulté prévisible : celle de l’impossible redondance. En d’autres termes, n’est pas Duchamp qui veut. La réédition des « notes » de l’artiste donne sur ce point matière à réflexion. Il s’agit des fragments réunis par Paul Matisse après la mort de son beau-père, qui avaient paru pour la première fois en 1980 à l’occasion de la rétrospective du Centre Georges Pompidou. Plus encore que Marchand du sel, publié avec la participation de son auteur en 1958 (déjà réédité chez Flammarion sous le titre Duchamp du signe), ce recueil posthume prend au dépourvu le lecteur par un propos décousu, elliptique, abrupt, tant il expose l’exercice de la pensée plus que son objet. C’est l’économie maximale du langage, la mise en échec du discours qui semblent y faire sens, sur le mode de l’« infra mince », idée que Duchamp suggère par approximations irréductibles : « le possible impliquant le devenir – le passage de l’un à l’autre a lieu dans l’infra mince ».

Marcel Duchamp, Notes, avant-propos par Paul Matisse, préface par Pontus Hulten, Collection Champs, Flammarion, 160 p.,50 F, ISBN : FH 16372080816373.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°509 du 1 septembre 1999, avec le titre suivant : Marcel Duchamp, Notes

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque