Mercredi 14 novembre 2018

L’œil et l’appareil

L'ŒIL

Le 1 octobre 2003 - 331 mots

La réouverture de l’Albertina de Vienne après rénovation au printemps 2003 a permis de découvrir, lors d’une exposition, un choix de photographies issues de son étonnante collection. Montrée pour la première fois, celle-ci s’est dotée d’un important catalogue, publié en allemand, en français et en anglais, qui reproduit quelque deux cent dix photographies.
Le département photographique actuel de l’Albertina est récent, il fut créé en 1999, et réunit plusieurs fonds – outre le fonds historique de l’Albertina qui commença à collecter des photographies dès 1852, on y trouve celui de la fondation Ludwig pour l’art et la science, celui de l’Institut d’enseignement et d’expérimentation graphique, et celui – en prêt permanent – de l’éditeur Karl Robert Langewiesche qui publia dès 1904 des ouvrages sur la photographie dont il acquit les originaux.
Dès le départ, la photographie a trouvé sa place dans cette prestigieuse institution où elle ne fut pas seulement comprise comme un outil scientifique, le support d’une mémoire, le miroir d’une société, un document donnant accès aux grandes créations artistiques et aux paysages du monde. Elle fut, dès le départ, perçue comme un moyen de création, le lieu de toutes les expérimentations. On retrouve dans l’ouvrage les noms de Baldus, Duchenne de Boulogne, Steichen, Madame d’Ora, Anton Josef Trcka, Rudolf Koppitz, Drtikol, Renger-Patzsch, Lisette Model, Brassaï... Mais aussi des photographies scientifiques, des expérimentations marquantes et des photographes moins connus dont les créations font parfois écho aux recherches des créateurs d’aujourd’hui qui utilisent le numérique – ainsi de cette vue panoramique de toits de Paris de J. Vérotier, avec « répétition photographique simultanée de figurants », datée de 1873 –, ou la photographie utilisée pour la couverture : Métamorphose 588 d’Helmar Lerski de 1936.
Les textes sont de Klaus Albert Schröder, directeur de l’Albertina depuis 2000 et de l’historienne d’art Monika Faber, conservatrice de la collection chargée de la programmation des expositions et de la recherche.

L’Œil et l’appareil : la collection photographique de l’Albertina, Le Seuil, 2003, 288 p., 59 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°551 du 1 octobre 2003, avec le titre suivant : L’œil et l’appareil

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque