Mardi 11 décembre 2018

Les Brèves : Inépuisable Marilyn, L’art contemporain au choix

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1995 - 317 mots

Inépuisable Marilyn
On croyait en avoir fini avec Marilyn Monroe. Voilà qu’apparaît un lot de portraits inédits, réalisés entre 1953 et 1957 par Milton Greene, qui fut non seulement un photographe célèbre mais également le conseiller artistique et l’agent de la star. Leur relation cessa lorsqu’Arthur Miller commença à s’occuper des affaires de son épouse. Milton Greene en fut tellement contrarié qu’il interdit toute publication de ses clichés. Greene est décédé en 1985 et ses héritiers, après de longues divergences, se laissèrent séduire par les charmes d’une “première mondiale”. D’emblée le livre sert le mythe. La couverture offre un portrait pleine page, où la star, enveloppée dans un manteau de fourrure blanc, apparaît dans toute sa fragilité.
- Milton’s Marilyn, texte de James Kotsilibas-Davis, Éditions Schirmer/Mosel, 220 p., 398 F.

L’art contemporain au choix
Dans sa collection de "Tableaux choisis", les Éditions Scala font figurer, après le Louvre ou encore le musée d’Orsay, le Musée national d’art moderne, où Christophe Domino est allé fureter pour écrire une partielle et alerte introduction à l’histoire de l’art contemporain. De Claude Viallat à Jean-Pierre Raynaud, le parcours privilégie l’art français, créant ainsi une curieuse distorsion. Délibérément vulgarisateur, et inévitablement trop rapide, l’ouvrage ne saurait être qu’une toute première initiation.
- Christophe Domino, L’art contemporain, coédition Centre G. Pompidou-éd. Scala, 128 p., 98 F.

Passage à parole
"Rumeur des Âges" édite depuis un an une collection d’écrits sur l’Art intitulée "Passage à parole". Des rééditions de textes du XVIIIe siècle ont été parmi les premiers titres de cette collection qui compte à ce jour huit ouvrages, dont une Lettre sur le paysage en peinture de Chateaubriand et Un mot sur l’art moderne de Musset. La collection élargit son champ d’action avec un texte de Paul Sérusier, ABC de la peinture, et celui de Florence Gourier, Via Salaria.
- Passage à parole, 65 F. Éditions Rumeur des Âges, 7 rue Dupaty 17000 La Rochelle

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°10 du 1 janvier 1995, avec le titre suivant : Les Brèves : Inépuisable Marilyn, L’art contemporain au choix

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque