Mercredi 17 octobre 2018

L’édition se met enfin au design

L'ŒIL

Le 1 novembre 2000 - 854 mots

Dans le monde de l’édition et même de la presse, le design a toujours eu la portion congrue. Mais les choses sont en train de changer. Sans doute parce qu’un vrai marché voit le jour, que les collectionneurs de mobilier du XXe siècle se font de plus en plus nombreux, que les expositions prolifèrent, que de nouvelles galeries s’ouvrent et que des musées d’art moderne de province (comme celui de Saint-Étienne par exemple) prévoient un budget pour constituer une collection de design. L’intérêt du public est donc réel... Cet automne 2000 est un bon cru pour le design.

Première bonne nouvelle : la merveilleuse histoire du design que nous avait concoctée Raymond Guidot il y a dix ans et qui était notre bible à tous reparaît, remise à jour et nous amenant jusqu’à la fin du millénaire. Une vision de l’histoire indispensable, le design n’étant pas séparé de son contexte historique, politique, sociologique qui rend lumineux la compréhension des objets, leur apparition, leur mode, leur évolution. Les éditions allemandes Taschen qui inondent le marché de livres sur les arts décoratifs, très illustrés mais souvent peu ou mal documentés, ont fait un effort avec un petit pavé sympathique et plaisant, qui réunit, en français, les pionniers aux mythiques, les novateurs aux stars actuelles. L’excellent auteur Deyan Sudjic, connu pour avoir dirigé la revue de design anglaise Blueprint, vient d’écrire sur l’architecte-designer britannique John Pawson, champion du minimalisme chic. Un art de vivre très austère, glacé et élégant aussi bien dans sa propre maison que dans ses prestations pour Calvin Klein ou Karl Lagerfeld. Les éditions du Centre Pompidou se font remarquer en cette rentrée avec leurs catalogues d’expositions qu’elles envisagent comme de vrais livres. Ainsi le petit livre Kartell, 1940-2000, un environnement plastique qui analyse les causes du design italien à Milan dans les années 50. Ainsi avec le mammouth, Les bons génies de la vie domestique, où l’on sait tout, même ce que l’on n’a jamais voulu savoir, sur les appareils domestiques des années 20 à aujourd’hui, avec une maquette du génial Étienne Robial.
Un livre pour enfant l’accompagne, très amusant, en coédition avec les éditions du Rouergue : Remue-ménage par Frédérique Bertrand et Olivier Douzou. On attend avec beaucoup d’impatience et de curiosité le livre de la collection de Design du MNAM/CCI, sous la direction de Marie-Laure Jousset dont la sortie est prévue début 2001. Mais le Centre Pompidou, pour bien montrer que le design l’intéresse, n’a pas édité que des livres mais aussi des films, dans la série Histoires d’objets, conçus par Françoise Darmon et réalisés par Olivier Mégaton. Sortie en novembre du n°4, S’éclairer, où Achille Castiglioni, Alberto Meda, Richard Sapper ou Ingo Maurer évoquent leur conception de la lumière. Et le n°5, S’attabler, où Ettore Sottsass, Philippe Starck, Enzo Mari ou Alberto Alessi parlent du rituel des arts de la table. Passionnant.
Il faut saluer la constance de Danielle Rivière des éditions Dis Voir qui persiste et continue à sortir la collection de monographies (unique en son genre) dirigée par Pierre Staudenmeyer. Les deux nouveaux venus sont Luigi Colani, créateur allemand méconnu de bolides fantastiques (par Philippe Pernodet et Bruce Mehly) et François Bauchet dont on salue enfin le grand talent (par Jacques Bonnaval et Claire Fayolle). Des livres dont l’austérité est un peu à contre-courant mais qui se révèlent absolument indispensables. Autre ouvrage dont on ne peut faire l’économie cette année : le catalogue de la Biennale internationale de Design de Saint-Étienne 2000 publié par l’excellente revue Azimuts,
qui rend compte aussi bien des expositions « Pierre Guariche et Le Corbusier à Firminy », « Bruno Munari », « Donald Judd », « François Bauchet », « CRAFT Limoges », que de l’exposition sur
le groupe hilarant des années 80 « Totem » au Musée d’Art moderne. Sans compter le design venu d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, d’Océanie et d’ailleurs. Incontournable si vous n’avez pas eu la chance d’y aller.Enfin précipitez-vous sur le dernier numéro Design et Utopies de la fabuleuse collection « Les Villages » éditée par la Publication des Industries françaises de l’ameublement et le VIA, dirigée par Christine Colin. Pas toujours facile à trouver. Il faut absolument la dénicher car elle est remarquable par son travail de réflexion, ses thèmes, ses rapprochements, son actualité toujours très pointue et son soutien constant à l’innovation. Ne vous laissez pas intimider, c’est une collection très facile à lire, agréable à regarder, bourrée d’idées et intelligente !

Raymond Guidot, Histoire du design, 1940-2000, éd. Hazan, 388 p., 220 F, ISBN 2-85025712-5.
Design du XXe siècle, éd. Taschen, 768 p., 157 F, ISBN 3-8228-6348-3.
Deyan Sudjic, John Pawson, œuvres, éd. Phaidon, 240 p., 250 ill. coul., 350 F, ISBN 0-71489128-2.
Kartell, 1940-2000, un environnement plastique, éd. Centre Pompidou, 120 F. Les bons génies de la vie domestique, éd. Centre Pompidou, 240 F.
Philippe Pernodet et Bruce Mehly, Luigi Colani, éd. Dis Voir, 135 F, ISBN 2-90657198 9.
Jacques Bonnaval et Claire Fayolle, François Bauchet, éd. Dis Voir, 135 F, ISBN 2-906571970.
Design et Utopies, coll. « Les Villages », éd. Publication des Industries françaises de l’ameublement et VIA, 130 F, ISBN 2-9511868-2 7.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°521 du 1 novembre 2000, avec le titre suivant : L’édition se met enfin au design

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque