Dimanche 16 décembre 2018

Livre

Le Soleil noir de Versailles

Par Philippe Sprang · Le Journal des Arts

Le 4 juillet 2018 - 156 mots

1939-1945. Versailles, plus que tout autre monument, pouvait craindre l’arrivée des troupes allemandes en juin 1940.

<em>Le Soleil Eclipsé</em> de Claire Bonnotte, couverture.
Le Soleil Eclipsé de Claire Bonnotte, couverture.

Dans son ouvrage, Claire Bonnotte, collaboratrice scientifique au musée du château de Versailles, énonce d’entrée l’enjeu. Plus qu’un monument, c’est un symbole que vomissent tant Bismarck, Hitler que de nombreux Allemands tellement le traité est pour eux ignominieux. En tamisant les fonds d’archives, en triant les souvenirs, l’auteure non seulement restitue les anecdotes propres à illustrer le récit, mais elle les met en perspective dans l’Histoire. Elle évoque l’exode, à l’automne 1939, de 695 œuvres et boiseries parties trouver refuge dans les châteaux de Sourches, Brissac et Chambord. Puis le drapeau nazi qui flotte le 15 juin 1940 à l’aplomb de la chambre du Roi et enfin l’arrivée d’un régiment de spahis le 25 août 1944, quand Versailles devient le théâtre d’un âpre règlement de comptes entre l’architecte et le conservateur. . Un travail érudit porté par un récit haletant.

claire bonnotte, le soleil eclipsé. le château de versailles sous l'occupation

éditions Vendémiaire, 2018, 23 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°505 du 6 juillet 2018, avec le titre suivant : Le Soleil noir de Versailles

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque