Vendredi 30 octobre 2020

Le portrait d’Eileen Gray

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 7 novembre 2003 - 181 mots

BIOGRAPHIE - Architecte et designer d’origine irlandaise, Eileen Gray (1878-1976) fut l’une des figures marquantes de l’architecture et des arts décoratifs français des années 1910-1930.

Son œuvre la plus célèbre, la villa E.1027 à Roquebrune-Cap-Martin, est aujourd’hui considérée comme l’une des réalisations majeures de l’architecture moderne. Son travail novateur en matière de mobilier, alliant les lignes épurées du Mouvement moderne à un souci de confort, a en outre influencé de nombreux créateurs, au premier rang desquels figurent Pierre Chareau, Charlotte Perriand et Robert Mallet-Stevens.
Spécialiste d’architecture, Caroline Constant brosse dans l’ouvrage publié par Phaidon un portrait détaillé d’Eileen Gray. Elle replace son œuvre dans le contexte artistique contemporain, ainsi que dans l’histoire culturelle du XXe siècle. Pour la première fois est reconnue la part active d’Eileen Gray à la conception des plans de quatre maisons jusqu’alors attribuées à son collaborateur, l’architecte roumain Jean Badovici. Illustré de photographies, documents, plans et projets d’édifices, ce livre se distingue en outre par ses annexes détaillées, comprenant en particulier une chronologie et une liste complète des œuvres architecturales réalisées ou restées à l’état de projets.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°180 du 7 novembre 2003, avec le titre suivant : Le portrait d’Eileen Gray

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque