Le panthéon indien dans la sculpture cham du Viêtnam

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 1 janvier 2006

Alors qu’une exposition consacrée à l’art cham se termine bientôt au musée Guimet (cf. L’Œil n° 573) , un nouvel ouvrage va permettre lui aussi de faire sortir de l’oubli cette brillante culture. Le monde hindouiste du Champa, qui occupait la partie centrale du Viêtnam actuel, a connu son apogée entre le Xe et le XIVe siècle avant d’être absorbé progressivement par le Dai Viêt sinisé, venu du nord.
Si les vestiges les plus visibles de la culture cham sont les kalans, des tours en terre cuite rouge, l’auteur, Jean-François Hubert, spécialiste du Viêtnam, a choisi de mettre en lumière la sculpture. Et plus particulièrement les représentations sculptées dans le grès du panthéon indien. Il s’efforce de faire apparaître la singularité d’un style cham, perméable malgré tout à l’influence indienne et cambodgienne.
Grâce à une iconographie inédite, car principalement issue de collectionneurs privés, Siva, Vishnu, Garuda et autres divinités s’affichent le plus souvent en pleine page, accompagnés d’une légende pertinente. Un beau livre qui s’inscrit dans le travail de redécouverte des archéologues français du temps de l’Indochine.

Jean-François Hubert, L’Art du Champa, Parkstone Press, 2005, 230 p., 39€.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°576 du 1 janvier 2006, avec le titre suivant : Le panthéon indien dans la sculpture cham du Viêtnam

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque