Vendredi 20 septembre 2019

L’art vidéo s'expose sur Arte

Par Margot Boutges · Le Journal des Arts

Le 7 octobre 2010 - 354 mots

Fort du succès d’estime rencontré l’année dernière, l’Arte Video Night revient sur les écrans de la chaîne culturelle française.

Le téléviseur se transforme en un musée éphémère de l’art vidéo en placardant sur ses « cimaises » 65 œuvres mobiles. Des vidéos courtes sans dialogue qui dessinent un espace de contemplation. L’Arte Video Night se décrit comme militante, car elle fait le choix d’offrir une audience inhabituelle à des vidéastes ainsi qu’une nouvelle expérience visuelle à des spectateurs installés dans l’intimité du foyer. À découvrir : des œuvres pour la plupart jamais vues à la télévision. Les films sont scandés par des entretiens documentaires avec des vidéastes qui donnent accès aux coulisses de l’art vidéo, entre atelier et salle de montage. Le téléspectateur rencontre ainsi Stephen Dean, qui cherche à apprivoiser l’essence de la couleur en plongeant au cœur de Holi, la fête des couleurs en Inde, avec Pulse (2001), véritable émeute chromatique. Il filme aussi des supporters pris par un match, délaissant les individualités pour se focaliser sur la foule, à la recherche des motifs abstraits que ses figurants dessinent sans s’en rendre compte dans Volta (2002). Christina Luca et David Freymond déclinent la palette des beaux-arts en proposant un détournement de La Liberté guidant le peuple de Delacroix qui, de guide, devient la cible de ses troupes, et un clip pop qui revisite les plus grandes compositions de l’histoire de l’art. Florence Miailhe anime ses propres peintures, jouant avec les décors en pastel sec effacés par les mouvements évolutifs et sensuels de ses personnages dans Shéhérazade (1995). Peter Aerschmann, obsédé par l’état du monde, parcourt la planète caméra à la main, à la recherche de scènes urbaines. Archiviste d’une immense base de données animées, il décortique chaque sujet, en capte chaque mouvement avant de l’isoler de son paysage habituel et de se livrer à un jeu de reconstruction. Il compose ainsi des associations hétéroclites et inhabituelles et tend au spectateur des miroirs dans lesquels il se retrouve parfois. Saluons cette programmation passionnante, qui on l’espère, sera reconduite l’année prochaine.

Arte Video Night, le dimanche 24 octobre de 23h30 à 02h30 sur Arte.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°332 du 8 octobre 2010, avec le titre suivant : L’art vidéo s'expose sur Arte

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque