L’Art de Rome

L'ŒIL

Le 1 février 2000

Réussir à brosser un portrait de la Ville éternelle en 2 tomes est le pari tenu par les éditions Mengès, qui nous offrent une grande fresque retraçant la merveilleuse aventure artistique de la capitale italienne.

Le premier volume, richement documenté et illustré, couvre la période allant de l’Antiquité au Moyen Âge. Le second commence avec le XVe siècle et s’achève autour des années 30. Au fil des pages, le lecteur revit « le processus de stratification culturelle, urbanistique et architecturale qui a conduit l’humble village de Romulus à devenir, tour à tour, capitale d’un empire étendu à l’ensemble du bassin méditerranéen, puis résidence pontificale, commune médiévale, gloire de la Renaissance, berceau du baroque et lieu de naissance du néoclassicisme. » De par sa position géographique, Rome a toujours été un carrefour culturel entre l’Orient et l‘Occident et la capitale artistique de l’Europe entière. Et l’on découvre qu’écrire sur l’art de Rome revient à écrire sur l’art du monde...

Sous la direction de Marco Bussagli, L’Art de Rome, éd. Mengès, 680 p., 2 vol., 700 ill., 1050 F, ISBN 2-8562-0412-0.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°513 du 1 février 2000, avec le titre suivant : L’Art de Rome

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque