Dimanche 22 septembre 2019

Livre

Monographie de référence

L’art confidentiel de Bernard Réquichot

Par Alexia Lanta Maestrati · L'ŒIL

Le 28 août 2019 - 275 mots

Jusqu’à présent, aucun ouvrage n’avait offert une analyse aussi profonde et complexe de l’œuvre multiforme de Bernard Réquichot (1929-1961).

Un catalogue raisonné, dont l’introduction est signée Roland Barthes, a bien paru en 1973, mais c’est Flammarion qui lui offre aujourd’hui sa première monographie. Et c’est l’historien de l’art et commissaire d’expositions Jean-François Chevrier qui s’est attelé à décrypter ses travaux. Peu connu du grand public, le travail singulier de l’artiste français est resté longtemps confidentiel. Par crainte de l’influence extérieure, Réquichot, comme en fait état le premier chapitre, était réticent à exposer ses œuvres et à débattre de son travail. Et si le peintre, qui s’est défenestré à l’âge de 32 ans, était aussi écrivain, il a très peu documenté son processus créatif – quelques cahiers, bien que lacunaires et non datés, ont été trouvés et apportent un précieux éclairage. L’ouvrage, découpé chronologiquement, étudie le large champ d’action de Bernard Réquichot, artiste situé en marge des tendances de son époque, notamment de l’école de Paris. Centrées sur l’étude d’un « monde intérieur », les grandes lignes de son travail aussi hétérogène que contradictoire sont caractérisées par des séries telles que les Papiers choisis, composés de collage d’images issues de magazines, ou les « reliquaires », témoins du glissement de la peinture vers l’objet. Un élément se dégage : la spirale. Chevrier note d’ailleurs que l’œuvre de Réquichot dispose d’une « spirale biographique ». Signe d’un regain d’intérêt pour l’artiste, cet ouvrage est sorti en parallèle de sa première exposition marchande depuis sa disparition à la Galerie Margaron, qui vient de racheter des œuvres à Daniel Cordier, qui fut son galeriste, et de l’exposition de plusieurs de ses pièces au Centre Pompidou.

Jean-François Chevrier,
Bernard Réquichot, Zones sensibles,
Flammarion, 272 p., 65 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°726 du 1 septembre 2019, avec le titre suivant : L’art confidentiel de Bernard Réquichot

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque