Vendredi 18 octobre 2019

La success story Steiner

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 20 décembre 2007 - 179 mots

À quatre-vingts ans la maison Steiner, dédiée à l’art du siège, affiche une belle longévité. L’ouvrage de Patrick Favardin, historien de l’art, retrace le parcours exemplaire de cette success story dirigée par Charles Steiner et son fils Hugues. Parce qu’elle ne cessa d’être un laboratoire d’idées et d’innovations technologiques, elle sut résister aux pires événements du siècle, à l’évolution industrielle et celle du goût et, plus tard, à la concurrence internationale dans un marché mondialisé.
L’entreprise se crée dans les années 1920 au moment ou l’art du siège explose. À partir du précepte selon lequel pour durer on ne doit pas suivre la mode mais la précéder, ses dirigeants s’entourèrent de designers brillants tels Guariche, Mortier, Caillette, Gabriel, Motte, et tant d’autres qui vont faire le renom international de la société. De ces collaborations naissent des sièges mythiques aux noms de Tonneau, Tulipe, Papyrus, Coccinelle qui marquent l’histoire des arts décoratifs. Un livre clair et complet  qui emmène le lecteur au cœur de l’univers du design.

Patrick Favardin, Steiner et l’aventure du design, éditions Norma, 249 p., 49 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°598 du 1 janvier 2008, avec le titre suivant : La success story Steiner

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque