La rencontre du plaisir des yeux avec celui de l’intellect

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 26 mars 2008

On le sait, la science et l’art entretiennent depuis longtemps des rapports d’intimité, l’une et l’autre se confiant, à tour de rôle, sujets et images. Aux peintres, les médecins ont ouvert les portes de leurs leçons d’anatomie tandis que les artistes ont offert aux hommes de science leurs planches propres à faire avancer la connaissance.
Mais cette histoire-là n’intéresse pas Jean Claude Ameisen et Yvan Brohard, respectivement chercheur et commissaire d’exposition, à l’origine de l’ouvrage Quand l’art rencontre la science. Il est d’ailleurs bien plus question d’émotion que d’histoire dans leur livre d’images qui s’amuse à rapprocher des clichés du corpus scientifique d’œuvres d’art. Et la magie opère : à côté de La Danse de Matisse, les os de l’oreille interne semblent singer le tournoiement des danseurs. Proche d’une nébuleuse d’étoiles, les cercles de Kandinsky (en couverture) acquièrent une saveur inédite.
Il n’est bien entendu pas question de déduire ici une quelconque influence de l’imagerie scientifique sur les artistes, mais de simplement s’émerveiller. Quand le plaisir des yeux rencontre celui de la connaissance…

Jean Claude Ameisen et Yvan Brohard, Quand l’art rencontre la science, Éditions de La Martinière, 144 p., 38”‰euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°601 du 1 avril 2008, avec le titre suivant : La rencontre du plaisir des yeux avec celui de l’intellect

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque