La photographie

Par Adrien Goetz · L'ŒIL

Le 1 novembre 2000

Le manuel d’initiation, simple, clair et bien écrit, consacré à la photographie de 1839 à 1918, pourvu d’un glossaire et d’un index qui en facilitent l’accès, n’existait pas encore sous cette forme élégante ni pour ce prix. Après une histoire des « primitifs » des années 1850 et 1860, les auteurs, sans se limiter à la France, retracent du point de vue artistique et technique, l’histoire de la diffusion des nouveaux procédés.

À côté des clichés de Nadar ou Degas, place est faite à la photographie documentaire et aux images de reportage. On peut se féliciter de cette parution qui comblera les étudiants, les collectionneurs débutants et tous ceux qui ont observé l’explosion du marché de la photographie ancienne. Surtout, il faut souligner que cet exploit éditorial en accompagne un autre, plus remarquable encore : les 150 œuvres reproduites proviennent toutes des collections du Musée d’Orsay, c’est-à-dire d’une collection qui n’existait pas avant 1979. Dépôts de l’État, dons et legs, achats judicieux en font l’une des premières au monde. Le fonds de ce musée s’est constitué au fur et à mesure que le marché de l’art se développait en ce domaine. Ses achats, les grandes expositions qui ont fait date, ont contribué largement à la redécouverte de la photographie du XIXe siècle, et c’est l’un des attraits de ce petit guide d’oser le rappeler. À travers les chefs-d’œuvre du Musée d’Orsay, c’est aussi 20 ans d’histoire du renouveau du goût pour la photographie qu’il faut savoir lire entre les lignes.

Françoise Heilbrun et Quentin Bajac, La photographie, coéd. Musée d’Orsay/Scala, 128 p., 120 F, ISBN 2-86656-233-X.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°521 du 1 novembre 2000, avec le titre suivant : La photographie

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque