Mardi 11 décembre 2018

La collection Chtchoukine

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 22 novembre 2016 - 206 mots

Art moderne - Le catalogue qui accompagne l’exposition d’une partie de la collection Chtchoukine à la Fondation Louis Vuitton est à la hauteur de l’événement : près de 500 pages d’essais, de catalogue des œuvres et une anthologie de textes critiques sur l’une des plus grandes collections jamais réunies dans l’histoire. « Voici cent ans que Sergueï Chtchoukine a cessé, malgré lui, de collectionner des tableaux », commence l’ouvrage, qui revient sur la vie de l’homme (descendant d’une vieille famille de marchands, « personnalité hors pair, extrêmement persévérante »), sur la constitution de sa collection, les artistes qui en firent partie (dont Cézanne, Picasso, Matisse et Derain), sans omettre de parler de l’histoire de cet ensemble exceptionnel qui fut nationalisé par Lénine en 1918, après la Révolution russe. L’intérêt des essais vient de la qualité de leurs signatures, celles des conservateurs des musées Pouchkine et de l’Ermitage (où sont conservées aujourd’hui les œuvres) traduits en français, ainsi que celle du petit-fils du collectionneur, André-Marc Delocque-Fourcaud. Côté catalogue d’œuvres, chaque tableau a le droit à sa reproduction en pleine page, ainsi qu’à sa remise en contexte, grâce aux nombreuses reproductions de photographies de l’intérieur moscovite de Chtchoukine qui replacent l’œuvre dans son contexte. Un coup de maître.

A lire

Sous la dir. d’Anne Baldassari, Icônes de l’art moderne, La Collection Chtchoukine, Gallimard/Fondation Louis Vuitton, 478 p., 540 ill., 49,90 €

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°696 du 1 décembre 2016, avec le titre suivant : La collection Chtchoukine

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque