Dimanche 21 octobre 2018

L’ Art de France

Par Sophie Flouquet · L'ŒIL

Le 1 décembre 2004 - 275 mots

« Ce livre est consacré à l’art de la France, non à l’art français tout entier. » Jean-Marie Pérouse de Montclos cadre dès sa préface le propos de cet ouvrage, et affirme sa différence avec un célèbre précédent dû à André Chastel (1912-1990), L’Art français, publié de manière posthume en trois tomes il y a près de dix ans. Le parti pris de cette somme est donc clair : il s’agit d’appliquer arbitrairement un « droit du sol » pour définir un très large corpus des productions artistiques de la Préhistoire à nos jours, encore visibles sur le territoire actuel de la France. Autre différence avec Chastel, qui achevait son ouvrage sur le xixe siècle, Jean-Marie Pérouse de Montclos a poursuivi son récit par un épilogue consacré aux productions de ces cinquante dernières années. L’ambition est donc démesurée : en trois tomes, l’éminent historien de l’art présente un panorama choisi de ce qui a été fait de mieux, dans le domaine des arts majeurs mais aussi des arts mineurs. Il faudra toutefois un peu de patience pour pouvoir consulter cet exposé dans son intégralité. Prévu en trois livraisons, seul le deuxième tome, consacré aux Temps modernes (de la Renaissance à la fin du règne de Louis XV, 1450-1770), période de prédilection de l’auteur, est pour le moment disponible, le prochain (de la Révolution à nos jours) étant attendu à l’automne 2005. Mais ce premier volume séduit déjà par la qualité de l’auteur à synthétiser de sa plume alerte les grandes problématiques de l’époque, présentées par tranches de quatre-vingts années, et judicieusement illustrées.

Jean-Marie Pérouse de Montclos, L’Art de France, tome II, Mengès, 496 p., 199 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°564 du 1 décembre 2004, avec le titre suivant : L’ Art de France

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque