Jeudi 19 septembre 2019

Jacques Duquesne, Femmes de la Bible

Femmes, jusqu’au bout des… saints

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 28 octobre 2010 - 183 mots

BEAU LIVRE. La prééminence masculine dans la Bible est si manifeste que le journaliste et écrivain Jacques Duquesne a voulu mettre à l’honneur les femmes évoquées dans le Livre des livres.

D’Ève la tentatrice à Marie, dont le Nouveau Testament ne parle finalement pas autant qu’on pourrait le croire, elles sont pourtant nombreuses à avoir joué un rôle important.

Jacques Duquesne se risque à une typologie : les mères bien sûr, telle Sara la femme d’Abraham, les tentatrices comme Dalila et Salomé, les reines, les héroïnes, les prophétesses… L’auteur offre ainsi un mode original de relecture de la Bible, qu’il sait rendre vivant par un ton familier teinté d’humour. Indirectement, il décrit la situation peu enviable des femmes des anciens temps : soumises aux hommes, souvent impures, lapidées quand elles « fautaient » (selon la loi de Moïse, on ne le souligne pas assez), elles ne pouvaient se prévaloir d’un statut supérieur que lorsqu’elles enfantaient. L’ouvrage vaut aussi par les innombrables illustrations de la Bible, produites par des centaines d’années d’art religieux.

Jacques Duquesne, Femmes de la Bible, Flammarion, 160 p., 29,90 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°629 du 1 novembre 2010, avec le titre suivant : Jacques Duquesne, <em> Femmes de la Bible</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque