Lundi 16 septembre 2019

Images à la coupe

Par Virginie Duchesne · L'ŒIL

Le 16 avril 2014 - 156 mots

Arts Décoratifs - Le papier découpé : un passe-temps enfantin ? Dans ce panorama abondamment illustré et bien documenté, l’auteur dévoile au contraire des « tableaux en découpure » riches de cinq siècles d’histoire et d’une étonnante diversité de types et de mise en œuvre.

Nés dans les couvents allemands, suisses et autrichiens, ils sont d’abord des images pieuses, puis des images-souvenirs réalisées par des anonymes. On connaît mieux les silhouettes en papier noir dont la folie atteint son apogée au milieu du XIXe siècle. Des noms d’artistes apparaissent comme celui de Jan Huber, un peintre et graveur suisse proche de Voltaire, connu pour ses paysages. La judicieuse sélection d’œuvres contemporaines en fin de chapitres révèle la vivacité et l’inventivité de la création des années 2000 : les superpositions d’Ernst Oppliger, le profond relief de la série Abysse de Renate Weber (2010), les jeux graphiques de Heinz Pfister et le travail sur photographies de Ruth Bühlmann.

Felicitas Oehler, L’Art du papier découpé, Ides et Calendes, 256 p., 29 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°668 du 1 mai 2014, avec le titre suivant : Images à la coupe

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque