Vendredi 30 octobre 2020

La richesse d’Hoysala

Hoysala, Gérard Degeorge, Amina Taha Hussein-Okada,

Arts asiatiques

Par Virginie Duchesne · L'ŒIL

Le 16 décembre 2013 - 135 mots

Dans le Sud de l’Inde, dans l’État actuel de Karnataka, les vestiges conservés des temples des villes de Belur, d’Halebid et de Somnathpur, sur lesquels veille jalousement le service archéologique indien, témoignent encore de l’architecture de la dynastie Hoysala, qui régna entre le XIe et le XIVe siècle.

Les trois ensembles, connus sous le nom de « groupe des temples Hoysala », viennent d’être proposés à l’Unesco pour une inscription sur la liste du patrimoine mondial en 2015. En attendant cette reconnaissance, l’ouvrage qui leur est consacré dévoile la richesse de leurs sculptures et de son iconographie, détail par détail, grâce à un généreux portfolio pleine page. Le texte introductif conte l’histoire de la dynastie et ses caractéristiques stylistiques, les longues légendes et les récits mythologiques gravés dans la pierre depuis plus de sept siècles.

Hoysala,

Gérard Degeorge, Amina Taha Hussein-Okada, Éditions Imprimerie nationale, 200 p., 65 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°664 du 1 janvier 2014, avec le titre suivant : <em>Hoysala</em>, Gérard Degeorge, Amina Taha Hussein-Okada,

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque