Mercredi 21 février 2018

Fabrice Maze, Marcel Duchamp, iconoclaste et inoxydable

Marcel Duchamp, un homme derrière une œuvre

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 21 juin 2010

DVD. Marcel Duchamp hante l’art contemporain depuis près de trente ans, alors que son urinoir date de 1917.

Il est vrai que ce ready-made fut refusé à l’exposition new-yorkaise. C’est l’un des rappels historiques de cet exceptionnel documentaire, très soigneusement renseigné, monté et commenté sur le plus américain des artistes français. De nombreux documents d’époque, films ou photographies, donnent de l’épaisseur humaine à un artiste un peu désincarné, tout en égrainant son œuvre au fond assez réduite.

Cependant, malgré l’abondance des témoignages, on reste circonspect sur la personnalité de Duchamp. La question ne porte pas sur le caractère profondément cérébral et distant de cet intellectuel qui passa plus de temps à jouer aux échecs qu’à créer. Ni même sur son humour froid et son goût pour le canular. On s’interroge sur l’âme de ce grand séducteur, coureur de dot, farouchement indépendant et égoïste. L’homme doit s’effacer derrière l’artiste, c’est entendu. Aussi on en restera à ce que dit Duchamp sur le tard : « A posteriori, je considère ma vie comme une œuvre d’art. »

Fabrice Maze, Marcel Duchamp, iconoclaste et inoxydable, DVD livret, Sevendoc, 180’, 23 e.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°626 du 1 juillet 2010, avec le titre suivant : Fabrice Maze, <i>Marcel Duchamp, iconoclaste et inoxydable</i>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque