Mercredi 23 octobre 2019

Éric Touchaleaume, Gérald Moreau, Le Corbusier, Pierre Jeanneret, l’aventure indienne

Tout le Chandigarh de Le Corbusier et Pierre Jeanneret

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 16 novembre 2010 - 192 mots

CATALOGUE RAISONNÉ. 1951, Nehru fait appel à Le Corbusier pour bâtir la nouvelle capitale du Pendjab.

Du plan d’urbanisme au moindre fauteuil, celui-ci, aidé de son cousin Pierre Jeanneret, va tout concevoir, mettant en application ses théories à l’échelle d’une ville : Chandigarh. Mais au fil du temps, les milliers de meubles fabriqués sous la supervision des deux designers pour équiper les bâtiments officiels sont réformés par l’administration et laissés à l’abandon.  À la fin des années 1990, une poignée d’antiquaires, dont Éric Touchaleaume, l’un des deux auteurs de l’ouvrage, va patiemment récupérer chaises, bureaux, tabourets ; les restaurer et les mettre sur le marché, profitant de l’engouement des collectionneurs pour le mobilier moderniste. Il manquait un ouvrage général recensant les bâtiments et mobiliers de « l’aventure indienne » (ils n’ont pas travaillé que pour Chandigarh) des deux architectes. C’est chose faite avec celui-ci qui impressionne par sa documentation et son catalogue des mobiliers. Dans une préface vigoureuse, les auteurs répondent par avance aux critiques qui émergent en Inde sur la disparition de son patrimoine national.

Éric Touchaleaume, Gérald Moreau, Le Corbusier, Pierre Jeanneret, l’aventure indienne,
Gourcuff Gradenigo, 640 p., 120 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°630 du 1 décembre 2010, avec le titre suivant : Éric Touchaleaume, Gérald Moreau, <em>Le Corbusier, Pierre Jeanneret, l’aventure indienne</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque