Du palais au palace, des grands hôtels de voyageurs à Paris au XIXe siècle

L'ŒIL

Le 19 août 2008

Lieux de rendez-vous mondains ou pied-à-terre de luxe pour voyageur en transit, les grands hôtels parisiens du XIXe siècle symbolisent toute une époque ainsi qu'un art de vivre.

Luxe, calme et volupté, tels sont les épithètes que l’on accole volontiers aux grands hôtels parisiens. L’imaginaire collectif s’est depuis longtemps emparé de ces lieux éternels, symboles d’un certain art de vivre, d’une qualité de service peut-être surannée mais toujours impeccable. Pour s’en convaincre il suffit de revoir le nombre pléthorique de films français des années trente où des romances y trouvaient un cadre naturel. Seulement ces grands hôtels ont une histoire et celle-ci fut largement façonnée par plusieurs dynasties d’habiles entrepreneurs dont les plus connus restent les frères Pereire. Voilà donc un ouvrage qui retrace l’apparition et les mutations de l’hôtellerie de luxe parisienne. Tout débute avec la Révolution française, ses hôtels particuliers abandonnés et son lot de confiscations. Bien documentées, les premières pages décrivent avec précision l’aménagement de ceux-ci. Les chapitres suivants narrent la construction de ces véritables palais que sont l’Hôtel Meurice, le Grand Hôtel du Louvre, le Grand Hôtel et l’Hôtel Continental. Aux salons immenses succèdent des salles à manger d’une modernité étonnante, autant de transformations rythmées par les nouveaux principes hygiénistes. Ces hôtels sont alors autant des lieux de rendez-vous mondains que des endroits où l’on loge. Leurs apparitions suivent naturellement la géographie mouvante d’un Paris en reconstruction. Cette histoire s’achève dans le tout début de notre siècle avec les Terminus des gares et l’apparition du premier véritable palace : le Ritz. Bien que les auteurs se noient parfois dans une abondance de détails, oubliant certains hôtels comme le Scribe, chaque chapitre fournit une bonne description de ces espaces luxueux grâce à mille anecdotes qui éclairent une époque culminant dans les pantagruéliques banquets républicains.

Du palais au palace, des grands hôtels de voyageurs à Paris au XIXe siècle, éd. Paris-Musées, 242 p., 250 ill., 245 F, ISBN : 2-879000-375-X. Exposition au Musée Carnavalet, jusqu’au 24 janvier.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°501 du 1 novembre 1998, avec le titre suivant : Du palais au palace, des grands hôtels de voyageurs à Paris au XIXe siècle

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque