Dimanche 25 février 2018

De la réalité en peinture

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 20 décembre 2007

Quand on pense aux relations qui ont uni la peinture et la photographie, il vient d’abord à l’esprit celles qui ont animé les cercles artistiques du XIXe siècle. Quelquefois songe-t-on à l’amitié entre un peintre et un photographe, comme Picasso et Brassaï par exemple. Mais rarement aux liens qui existent entre les deux pratiques depuis les années 1950.
Jean-Luc Chalumeau le regrette, lui qui s’intéresse à l’utilisation du cliché par le Pop Art, l’hyperréalisme, la Figuration narrative et les nouveaux Pop. Peu importe que la photo soit intégrée au tableau (Rauschenberg), sérigraphiée (Warhol) ou singée (Estes, Klasen). Elle est, dit l’historien et critique d’art, le point de départ d’une représentation de la représentation. Et finalement, elle sert à produire en peinture autre chose que l’imitation du réel. Ce qui ne va d’emblée pas de soi...

Jean-Luc Chalumeau, Peinture et photographie, Chêne, 256 p.,150 ill., 59,90”‰€.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°598 du 1 janvier 2008, avec le titre suivant : De la réalité en peinture

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque