Bernin sculpteur et architecte

Par Adrien Goetz · L'ŒIL

Le 1 mai 2000

De la Transverbération de sainte Thérèse à la Barcaccia de la place d’Espagne, une analyse fine qui décode les grands chefs-d’œuvre de Bernin que l’on croyait bien connaître.

La photographie accompagne avec intelligence le propos de ce remarquable ouvrage. La mise en scène de l’extase de sainte Thérèse est ainsi expliquée par un cliché extérieur de la chapelle Cornaro montrant le système, très théâtral, conçu par Bernin pour faire jouer la lumière. En soutenant systématiquement sa démonstration avec dessins et images, T. A. Marder, revivifiant les intuitions de Panofsky, commente la Scala Regia de Saint-Pierre de Rome comme l’évocation codée d’une perspective et non comme une perspective feinte, trompe-l’œil et clin d’œil tout à la fois. Brillant et convaincant, cet essai habité par la passion donne envie de se promener dans Rome, de la modeste fontaine des abeilles, place Barberini, à la célèbre mais intrigante Barcaccia.

T. A. Marder, Bernin, sculpteur et architecte, éd. Abeville, 343 p., 590 F, ISBN 2-87946-186-3.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°516 du 1 mai 2000, avec le titre suivant : Bernin sculpteur et architecte

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque