Bernard Ruiz-Picasso, Céramiques de Picasso

L'ŒIL

Le 28 juillet 2008

Il faut avouer que ce catalogue raisonné surprend par son ampleur (près de 696 pages réparties en deux tomes) et par le sérieux de sa conception. Réalisé par le petit-fils de Pablo, ce coffret est sorti parallèlement à l’exposition de la Royal Academy de Londres et celle du Metropolitan Museum of Art de New York.

Aujourd’hui traduit en français, imprimé sur un papier luxueux, cet ouvrage comprend quatre chapitres : les personnages, la Méditerranée, la vie à Vallauris et le bestiaire. Chacun d’entre eux nous entraîne dans une série de thèmes essentiels qui, durant les années 50, correspondaient à l’essentiel de la production de Picasso. Magnifiquement reproduites, souvent photographiées sous divers angles, les céramiques dénotent d’une incroyable dextérité pour une technique inédite. Cela nous le savions déjà. Picasso n’est-il pas l’artiste par excellence qui a démontré tout au long de sa vie sa formidable capacité à intégrer toutes les techniques possibles, à en jouer et faire justement de ce jeu la matière d’une œuvre hétérogène.
Son séjour à Vallauris en atteste avec vigueur. Le lecteur ne peut que rester ébloui par l’utilisation des couleurs vives, qui loin de redoubler et d’illustrer les formes, génèrent un espace de représentation parfois en totale contradiction avec les volumes. L’ensemble est complété d’un fort utile second volume présentant les dessins préparatoires.

Bernard Ruiz-Picasso, Céramiques de Picasso, éd. Images Modernes, 2 volumes, 696 p., 943 ill., 2250 F, ISBN 2-913355-00-5.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°506 du 1 mai 1999, avec le titre suivant : Bernard Ruiz-Picasso, Céramiques de Picasso

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque