Dimanche 25 février 2018

Andy Goldsworthy : Murs et Enclos

Les « bercails » du Britannique Andy Goldsworthy

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 29 septembre 2008

Andy Goldsworthy (né en 1956) a placé la nature au centre de son travail.

S’il intervient régulièrement dans la ville pour honorer les commandes, notamment depuis le trou qu’il a creusé à la Serpentine Gallery à Londres en 1981, l’artiste britannique a fait des campagnes et des forêts ses terrains de jeu.
Trop rapidement estampillé Land Art, Goldsworthy s’en détache par son approche non intellectuelle de l’art. Pour lui, contrairement au mouvement des années 1960, il s’agit moins de briser les catégories artistiques que d’interroger l’histoire des hommes, de souligner la beauté d’une ligne d’horizon ou de réfléchir sur le sens de la vie.
Poursuivant une collaboration fertile avec les éditions Anthèse, Murs et Enclos s’intéresse depuis 1996 au projet de restauration des enclos à moutons (les bercails) de la Cumbria, région du nord de l’Angleterre. Les notes et les photos de l’artiste permettent d’en suivre l’évolution, d’en mesurer les obstacles (l’épidémie de fièvre aphteuse, les réticences des paysans…) et de mieux en comprendre le sens.

Andy Goldsworthy, Murs et Enclos, éditions Anthèse, 192 p., 67 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°606 du 1 octobre 2008, avec le titre suivant : Andy Goldsworthy : Murs et Enclos

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque