Masque de sarcophage

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 23 novembre 2021 - 320 mots

Ce superbe masque de sarcophage égyptien en bois de sycomore de l’époque Nouvel Empire (1550-1078 av. J.-C.) est mis en vente le 6 décembre 2021 chez Aguttes, à Neuilly.
Inédit
Inclus dans le couvercle de sarcophage venant recouvrir le caveau dans lequel la momie prenait place, ce masque de sarcophage apparaît pour la première fois sur le marché. Il a été collecté à la fin du XIXe par Raoul Lacour (1845-1870), érudit égyptophile qui a notamment publié l’ouvrage L’Égypte, d’Alexandrie à la seconde cataracte.
Rareté
Les masques de sarcophages du Nouvel Empire sont beaucoup plus rares que les masques plus tardifs que l’on retrouve fréquemment en vente. « Rares sont les masques du Nouvel Empire sur le marché, encore plus rares sont les très beaux masques du Nouvel Empire et plus rares encore sont les très beaux masques du Nouvel Empire avec une belle provenance historique », précise Alexandre Aspa, expert en archéologie.
Une maîtrise d’ébénisterie
Le soin appliqué à la réalisation de cet objet (incrustations précises, visage doux, légèrement souriant, lèvres et paupières polies et lustrées) témoigne du savoir-faire des artisans de l’époque, mais aussi de l’attention qui était portée au mobilier funéraire. La qualité de ce masque laisse imaginer celle du sarcophage.
Matériaux nobles
Les masques de sarcophages sont en général incrustés de calcite pour le blanc de l’œil, d’obsidienne ou de cristal de roche à rehauts noirs pour la pupille et de bronze ou de pâte de verre (bleue, verte ou noire) pour les sourcils. Mais celui-ci est exceptionnellement incrusté d’ébène et d’ivoire.
20 000 à 30 000 €
Si un masque de cette veine, un peu plus tardif, a atteint le prix record de 1,4 million de dollars chez Sotheby’s, des masques proches mais plus classiques oscillent entre 30 000 et 100 000 euros. « Avec une estimation attractive, son état exceptionnel, sa provenance, sa rareté et sa finesse, ce masque bénéficie de tous les ingrédients pour atteindre de très hautes enchères », estime l’expert.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°749 du 1 décembre 2021, avec le titre suivant : Masque de sarcophage

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque