Mercredi 17 octobre 2018

Vide-greniers au château

L'ŒIL

Le 1 octobre 2000 - 231 mots

Le pittoresque château Monrepos, à Ludwigsburg dans le sud de l’Allemagne est le lieu d’une exceptionnelle vente d’objets d’art provenant des greniers et réserves de plus de 25 châteaux allemands. Cette vente est rendue possible par le contexte politique allemand du XXe siècle. Lors de la dissolution de la monarchie en 1918, les grandes familles ont dû céder une part de leurs biens à l’État : certaines ont donc préféré cacher leurs trésors. Plus tard lors de la division du pays après la Seconde Guerre mondiale, un grand nombre de familles ont dû renoncer à plusieurs de leurs propriétés et donc rassembler meubles et objets d’art dans des lieux plus restreints. N’ayant plus assez de place pour stocker les surplus, les greniers deviennent au cours du siècle de véritables réserves d’œuvres d’art bien souvent oubliées. Mobilier, peinture, verrerie, céramique, tapisserie, argenterie, objets de curiosité ont été ainsi confiés par les familles nobles allemandes telles que le Prince et la Princesse Léopold de Bavière ou la Princesse Christa de Prusse à Sotheby’s Allemagne. En tout, plus de 2 500 lots estimés à plus de 30 millions de francs, formés des pièces originales et neuves sur le marché comme la sélection de verres gravés de Bohème ou le service à dîner russe de l’époque du règne de Nicolas Ier, décoré d’or et comprenant plus de 200 pièces.

LUDWIGSBURG, Sotheby’s, Château Monrepos, 9-14 octobre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°520 du 1 octobre 2000, avec le titre suivant : Vide-greniers au château

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque