Une cargaison originale de porcelaines XVIIIe

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 7 août 2007

Environ 76 000 fines porcelaines chinoises du xviiie récemment retrouvées dans les fonds marins, à bord de l’épave d’une jonque disparue il y a environ 280 ans au large de la mer de Chine, vont être mises en vente aux enchères les 29, 30 et 31 janvier chez Sotheby’s à Amsterdam. Le gouvernement vietnamien a procédé aux opérations de sauvetage du « trésor » après que des pêcheurs vietnamiens eurent découvert des pièces dans leurs filets. Ces porcelaines étaient destinées, à l’époque, au marché européen.
Évalué à plus de 2 millions d’euros, ce trésor remarquablement conservé sera divisé en 1 500 lots estimés de 100 à 10 000 euros. De nombreuses porcelaines portent la marque de l’empereur Yongzheng qui a régné de 1723 à 1736, telles des coupes à vin en porcelaine à décor bleu et blanc (est. 200 euros l’unité).
Il semble que le feu ait été la cause du naufrage et qu’il ait été si féroce qu’il a endommagé une partie de la cargaison. Avant de sombrer, des pièces de porcelaine ont fusionné entre elles donnant naissance à de véritables œuvres d’art ! À l’instar de cette sculpture marine de 18,5 cm de longueur, composée de bols à thé en porcelaine bleu et blanc incrustés de corail (est. 400 euros).

Made in Imperial China : 76 000 porcelaines chinoises d’exportation de l’épave du Ca Mau, vers 1725, les 29, 30 et 31 janvier, Sotheby’s, Amsterdam (Pays-Bas), tél. 01 53 05 53 05, www.sothebys.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°587 du 1 janvier 2007, avec le titre suivant : Une cargaison originale de porcelaines XVIIIe

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque