Galerie

Un rapport sur les outils financiers des galeries

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 11 mai 2018

Selon un rapport commandé par TEFAF New York, 90% des galeries ayant recours à des crédits gagés sur des oeuvres d’art sont américaines.

TEFAF 2015
TEFAF 2015
Photo Wasily

Le volume des prêts bancaires garantis par des oeuvres d’art serait de l’ordre de 17 à 20 milliards de dollars (14,3 - 16,8 Md€) aux Etats-Unis. Mais seulement 10 % de ces prêts sont le fait de galeries. 90% des galeristes ayant demandé un crédit garantie par des oeuvres d’art seraient basés aux Etats-Unis. Ce chiffre n’est pas surprenant, autant les prêts hypothécaires sont monnaie courante aux Etats-Unis, autant ils sont très limités en Europe. 

Ces chiffres figurent dans un rapport commandé par TEFAF New York. Depuis 2000, la foire Tefaf produisait un rapport annuel sur le marché de l’art. En janvier 2018, elle a annoncé qu’elle cesserait de publier ce rapport pour produire des analyses plus pointues. Commandité à Anders Peterson, fondateur de la firme analytique londonienne ArtTactic, ce premier rapport thématique est intitulé Art Dealer Finance (La Finance chez les marchands d’art). Il apporte un éclairage sur les outils financiers que les galeristes utilisent ou pourraient utiliser pour leurs activités.

Les données reposent sur un questionnaire adressé à 142 galeries participant à l’une des éditions de la Tefaf de Maastricht ou de New York. Aussi, comme le précise le rapport, cet échantillon n’est pas représentatif de la majorité des galeristes, étant donné qu’il s’agit de galeries en bonne santé, sélectionnées par un comité exigeant. Les galeries de tailles modestes ou émergentes sont donc exclues. Pour compléter cette étude des banques et des fonds d'investissement spécialisés ont été interrogés. 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque