Mercredi 21 février 2018

Un néo-impressionniste

Cent œuvres de Louis Hayet passent à l’encan

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 17 janvier 2008

PARIS - Le 11 octobre, Me Binoche mettra en vente aux enchères une centaine d’huiles, aquarelles et dessins de Louis Hayet (1864-1940), artiste néo-impressionniste majeur. En effet, ce peintre et théoricien du néo-impressionnisme fut avec Seurat à l’origine de ce mouvement. Louis Hayet était passionné par le dessin depuis son plus jeune âge. Il a dix-sept ans quand il écrit : “La couleur a une science corollaire, comme la forme a la géométrie”. Deux années plus tard, alors qu’il peint, Camille Pissarro l’encourage de ses conseils. En 1885, l’année de sa rencontre avec Signac, sa touche est déjà quasiment pointilliste. L’année suivante, il fait la connaissance de Seurat. Ils échangeront leurs travaux théoriques sur les variations chromatiques. Entre 1886 et 1890, Louis Hayet réalise des toiles néo-impressionnistes classiques (vues de Paris, scènes de cirques, intérieurs de cafés, portraits et paysages) et expose au Salon des Indépendants. En 1890, il rompt avec le groupe des néo-impressionnistes et décide de s’isoler. Sa notoriété en souffrira. À partir de cette date et jusqu’à sa mort en 1940, sa touche plus empâtée évolue vers un style impressionniste.

L’œuvre de Louis Hayet est restée longtemps ignorée. Aujourd’hui, il suscite un intérêt croissant aussi bien en France qu’à l’étranger, comme en a témoigné une première vacation le 15 mai 2001, celle de la collection Jean Sutter. Grâce à la publication en 1970 de son importante étude sur les néo-impressionnistes, ce médecin passionné de peinture sortit Hayet de l’oubli. Aussi, les 132 œuvres du peintre issues de sa collection ont été dispersées avec succès. Les quelques rares grandes toiles ont pulvérisé leurs estimations, tel Bord de l’Oise, un tableau pointilliste daté vers 1889-1890 qui s’est envolé à plus de cinq fois son estimation haute de 15 000 euros. Le 11 octobre, ce sont une trentaine d’huiles, une vingtaine d’aquarelles représentant des vues de musées, de paysages et des études de personnages ainsi qu’une quarantaine de dessins montrant des scènes de rue, de spectacles ou des études de personnages qui sont offerts aux amateurs dans une fourchette de prix allant de 500 à 15 000 euros. L’on remarquera plus particulièrement le lot 25, une huile sur carton intitulée Étude théorique de ciel gris, datée de 1888 (sa meilleure période) et, au n° 63, Les Meules (1891-1896), un beau tableau également estimé 15 000 euros.

- VENTE LOUIS HAYET, le 11 octobre, Drouot-Richelieu, salle 6 ; exposition privée à l’étude Binoche sur rendez-vous (tél. 01 47 42 78 01) ; exposition publique, le 10 (de 11h à 18h) et le 11 octobre (de 11h à 12h).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°155 du 27 septembre 2002, avec le titre suivant : Un néo-impressionniste

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque