Ventes publiques

Un groupe d'amateurs de cryptomonnaies se dissout après avoir échoué à acheter la Constitution américaine

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 25 novembre 2021 - 372 mots

NEW YORK / ÉTATS-UNIS

Un groupe d'amateurs de cryptomonnaies, qui avait tenté d'acheter un rarissime exemplaire original de la Constitution américaine lors d'une vente aux enchères via le réseau Ethereum, a annoncé sa dissolution, mais l'addition pourrait s'avérer salée pour ses membres.

Pirate, Piratage, anonymous, cryptomonnaie, informatique. © Geralt / Pixabay License

« Nous sommes parvenus à la décision qu'il était impossible de continuer sans notre mission unificatrice de racheter la Constitution pour instaurer davantage de gouvernance officielle et commencer un nouveau chapitre », a fait savoir mercredi sur Twitter le groupe baptisé ConstitutionDAO (DAO pour « organisation autonome décentralisée »). Les responsables du projet ont précisé que les plus de 17 000 contributeurs pourraient demander un remboursement de leur mise, l'apport moyen étant d'environ 200 dollars.

Le collectif avait levé l'équivalent de 40 millions de dollars dans la cryptomonnaie ether, mais le document historique a finalement été adjugé pour 43 millions de dollars par la maison Sotheby's, qui organisait la vente.

Si ConstitutionDAO s'est engagé rembourser ses membres, le groupe va en revanche devoir s'acquitter d'une coûteuse « taxe sur le gaz » propre à chaque transaction sur le réseau Ethereum. Ces frais correspondent à la compensation financière versée aux mineurs, qui créent de nouveaux blocs et valident des transactions dans la cryptomonnaie. Ils évoluent en fonction de l'offre et de la demande et sont les mêmes quelle que soit la valeur de la contribution.

Selon les calculs de Richard Chen du fonds d'investissement spécialisé dans les cryptomonnaies 1confirmation, les contributeurs de ConstitutionDAO ont dépensé près de 200 ethers en taxe énergétique, soit environ 850 000 dollars au cours de mercredi. A cela s'ajoutent les frais que vont devoir payer les donateurs pour se faire rembourser, estimés par M. Chen à 38,41 ether, soit près de 163 000 dollars.

Ces coûts exorbitants illustrent les limites de l'utilisation quotidienne de l'ether, deuxième cryptomonnaie en taille de marché derrière le bitcoin. Les frais de transaction de la reine de la cryptomonnaie ont eux chuté au cours des six derniers mois, selon un rapport publié mardi par Arcane Research.

Le coût médian a rarement dépassé les 1 dollar depuis mai, indique le cabinet, qui attribue notamment cette baisse à la réduction de la taille du « mempool », la zone d'attente des transactions n'ayant pas encore été validées.

Cet article a été publié par l'AFP le 24 novembre 2021.

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque