Dimanche 15 décembre 2019

Art contemporain

Un Français à New York

Martial Raysse est offert pour la première fois dans une vente du soir à New York

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 31 octobre 2011 - 400 mots

NEW YORK - Quelle belle surprise de découvrir dans les grandes ventes du soir d’art contemporain de New York, les 8 et 9 novembre, l’artiste français Martial Raysse.

Alors que Pierre Soulages n’a jamais eu cet honneur, c’est une consécration internationale pour Raysse dont la cote ne cesse de grimper depuis quelques années. Cela a démarré avec Tableau cassé (1964), vendu 816 000 euros, le 31 mai 2007 à Paris chez Sotheby’s. Le 27 mai 2008, Tableau new-yorkais (1965) partait pour 928 250 euros chez Christie’s à Paris. Le point culminant de plus de 4 millions de livres sterling (4,8 millions d’euros) a été atteint avec la grande toile L’Année dernière à Capri (titre exotique) (1962), le 16 février 2011 à Londres chez Christie’s. Notons encore, le 31 mai 2011 à Paris chez Sotheby’s, l’adjudication de 1,7 million d’euros pour un tableau peint en 1964, figurant l’épouse de l’artiste.

Une grande et belle version de cette iconique huile sur toile, exécutée la même année dans un format deux fois plus grand, figure dans la vente de Sotheby’s de New York, sur une estimation très attractive de 2 à 3 millions de dollars (1,5 à 2,2 millions d’euros). Le tableau est resté chez le même collectionneur français depuis son achat au début des années 1970. L’huile sur toile que Christie’s présente la veille, Raysseland (1965), estimée 1,5 à 2 millions d’euros, est connue pour avoir été exposée dans quelques foires sur le stand de la galerie française Natalie Seroussi.
À côté de ce « frenchy » du pop art, se trouvent les habituels mastodontes du marché international, dont plusieurs œuvres garanties : notamment I Can See the Whole Room… and There’s Nobody in It! (1961), un des premiers tableaux de Roy Lichtenstein où apparaît du texte (est. 35 à 45 millions de dollars) et Silver Liz (1963) d’Andy Warhol (est. 16 à 19 millions de dollars) chez Christie’s, ainsi que trois peintures abstraites majeures de Clyfford Still (est. 10 à 35 millions de dollars chacune) chez Sotheby’s. Preuve qu’il n’est actuellement pas facile de sortir de telles pièces.

CHRISTIE’S NEW YORK
LE 8 NOVEMBRE


Expert : Koji Inoue
Estimation : 220 à 300 millions de dollars(158 à 216 millions d’euros)
Nombre de lots : 66


SOTHEBY’S NEW YORK
LE 9 NOVEMBRE


Expert : Tobias Meyer
Estimation : 200 à 280 millions de dollars (144 à 200 millions d’euros)
Nombre de lots : 76

Légende photo

Martial Raysse - "Sans Titre" (1964) - 172.7 x 118.5 cm - Estimation : 2 / 3 millions de dollars (1,5 à 2,2 millions d'euros) - Vente du 9 novembre 2011 - Sotheby's New York Courtesy Sotheby's

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°356 du 4 novembre 2011, avec le titre suivant : Un Français à New York

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque