Mardi 17 septembre 2019

Trop d’estampes japonaises ?

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 11 octobre 2010 - 109 mots

PARIS - Grosse déception pour la collection Berès d’estampes et de livres illustrés japonais, dispersée du 16 au 19 septembre à Drouot-Montaigne, à Paris, chez Pierre Bergé & associés.

Moins de 40 % des 1 850 lots ont trouvé preneurs pour 2,8 millions d’euros, contre une estimation de 5 millions d’euros. Les amateurs, pourtant très présents, n’ont pu absorber la masse d’œuvres offertes à des prix jugés soutenus. La meilleure enchère est revenue à une estampe de 1794 illustrant deux acteurs par Sharaku Toshusai, adjugée 86 800 euros. Les musées nationaux ont préempté quatre lots, dont un album de 40 dessins originaux de Hiroshige Ando pour 68 200 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°332 du 8 octobre 2010, avec le titre suivant : Trop d’estampes japonaises ?

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque