Dimanche 25 février 2018

Art d’après guerre et contemporain

Sur un air de Lalanne

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 12 mai 2009

Les ventes parisiennes de Christie’s et Sotheby’s mettent les sculptures du couple en avant, surfant sur la vague de la vente Yves Saint Laurent.

PARIS - Christie’s n’en finit pas de surfer sur la vague de la collection Saint Laurent-Bergé. Ainsi, pour introduire sa vente parisienne d’art impressionnisme et moderne du 20 mai au contenu un peu faible, la maison de ventes reviendra au cours d’une conférence donnée pendant l’exposition des lots sur « Les mécanismes d’un succès annoncé : La dispersion de la collection Yves Saint Laurent (YSL) et Pierre Bergé ».

Une semaine plus tard, toujours à Paris et en écho à la « vente du siècle », Christie’s mettra en exergue dans sa vente d’art contemporain un portrait d’YSL par Andy Warhol issu d’une collection privée américaine, et surtout une suite de cinquante œuvres de Claude et François-Xavier Lalanne provenant d’un particulier européen. Mais, manquant de poids lourds pour alimenter une vente du soir, elle mènera sa vacation en une seule session de jour. La toile de Warhol est estimée 500 000 à 700 000 euros, un prix soutenu comparativement à un portrait d’YSL de même format, vendu 356 500 livres sterling (500 000 euros) le 12 octobre 2007 à Londres chez Sotheby’s. Sauf bien sûr si l’effet YSL, dû à la notoriété du sujet peint, compense la crise des marchés.

La vraie vedette de la vente est plutôt une peinture vinyle de 1974 sur panneau stratifié découpé de Jean Dubuffet, intitulée Élément historié. Estimée 200 000 euros, cette œuvre issue du cycle de L’Hourloupe est « une commande spéciale de Claude Renard, à l’époque patron du projet “Recherche, Art et Industrie” à la Régie Renault », souligne Jean-Olivier Després, directeur du département art contemporain de Christie’s France. Estimée 280 000 euros, Le Chemin perdu (1961) de Maria Elena Vieira da Silva, est une autre toile majeure de la vente. Il sera intéressant de mesurer l’intérêt des collectionneurs pour l’œuvre représentée en nombre des Lalanne, artistes à la cote montante. Les estimations sont attractives pour l’ensemble des sculptures dont La Dame blanche (2005), pièce unique en marbre blanc représentant une chouette (est. 180 000 euros) ; Lapin à vent (1969-2007), bronze à 8 4 exemplaires (est. 140 000 euros), et un troupeau de moutons (brebis, béliers, agneaux et mouflons, est. 15 000 à 25 000 euros pièce).

C’est pourtant Sotheby’s qui a décroché la pièce maîtresse signée Lalanne, soit une Sauterelle (1970), sculpture-bar en biscuit blanc de Sèvres, acier et laiton poli, réalisée à deux exemplaires et estimée 250 000 à 350 000 euros. L’autre exemplaire, qui avait été offert au duc d’Édimbourg par le président Georges Pompidou lors de la visite officielle d’Elizabeth II en France, est conservé dans les collections de la reine d’Angleterre. La vente du soir de Sotheby’s recèle d’autres bonnes surprises à l’instar d’un important tableau de Nicolas de Staël, Bouteilles (1954), estimé 1 million d’euros minimum ; de Barge Péniche (1975) de Joan Mitchell, l’un des derniers tableaux de la série des Territoires, estimé très raisonnablement 600 000 à 800 000 euros ; de Cap tourmenté (1968), superbe triptyque de Jean Paul Riopelle (est. 150 000 euros), ou encore d’Escalier (1980), beau pastel de Sam Szafran (est. 120 000 euros).

Parmi les opportunités d’achats, signalons un tableau daté de 1968 de Sam Francis, venant de l’ancienne collection Jean Fournier, adjugé 124 600 euros le 28 octobre 2006 à Paris chez Artcurial et proposé aujourd’hui pour 60 000 euros, ainsi que la sculpture monumentale Le Grand Oiseau (1968), pièce unique de Niki de Saint Phalle vendue 264 250 euros le 28 mai 2008 à Paris chez Sotheby’s et estimée à présent 150 000 euros. Enfin, reste à saisir une famille entière de caprinés des Lalanne, comprenant un bélier, une brebis et deux agneaux, pour seulement 70 000 euros.

ART D’APRÈS GUERRE ET CONTEMPORAIN, vente le 27 mai, Christie’s, 9, av. Matignon, 75008 Paris, tél. 01 40 76 85 85 ; exposition publique : les 23, 25 et 26 mai 10h-18h et le 27 mai 10h-12h, www.christies.com

ART CONTEMPORAIN, vente du soir vente du jour, les 27 et 28 mai, Sotheby’s, 76, rue du Faubourg-Saint-Honoré, 75008 Paris, tél. 01 53 05 53 05 ; exposition publique : les 19, 20, 22, 23, 25 et 26 mai 10h-18h et le 27 mai 10h-14h, www.sothebys.com

CHRISTIE’S
Expert : Jean-Olivier Després
Estimation : 4,6 à 6,4 millions d’euros
Nombre de lots : 206
Estimation moyenne par lot : 22 300 à 31 000 euros

SOTHEBY’S
Expert : Grégoire Billault
Estimation : 4,1 à 5,6 millions d’euros 1,5 à 2,2 million(s) d’euros
Nombre de lots : 27 99
Estimation moyenne par lot : 44 400 à 61 900 euros

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°303 du 16 mai 2009, avec le titre suivant : Sur un air de Lalanne

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque