Dimanche 23 septembre 2018

Enchères

Sur tous les fronts

Par Roxana Azimi · Le Journal des Arts

Le 20 juillet 2007 - 640 mots

Hormis chez Christie’s, la pêche des maisons de ventes n’a rien de miraculeux en mars. « C’est une saison foisonnante mais pas impressionnante », admet avec lucidité l’expert Patrick de Bayser. Du côté de Tajan, le 21 mars, on relève plus de charme que de poids lourds avec une série d’enluminures de Carlos Schwabe (100 à 1 500 euros) et des projets de costumes de Christian Bérard (1 500 à 4 000 euros). Piasa propose quant à elle le 22 mars une jolie étude pour un déluge de Francesco Fontebasso (12 000-15 000 euros). Le lendemain, c’est une vue de port imaginaire par Francesco Guardi (30 000-40 000 euros) qu’affiche Thierry de Maigret.  La vente de Millon & associés le 27 mars compte enfin une grande étude de cheval et carriole par Toulouse-Lautrec (35 000 euros) et un album amicorum ayant appartenu au musicien Luigi Cherubini (30 000 euros).

Goya impressionniste
Christie’s se démarque de ses concurrents le 22 mars avec la collection d’un marchand parisien, une ensemble dominé par un grand dessin de Gaspar Van Wittel (60 000-80 000 euros). Une feuille de Francisco de Goya, Hutiles trabajos, réalisée entre 1815 et 1820, constituera le clou de sa vente générale. Issu d’une collection française, ce dessin est estimé au-dessus du million d’euros. « On dit que Géricault et Delacroix terminent une collection d’art ancien et que Goya commence une collection d’art impressionniste et moderne, rappelle Benjamin Perronet, spécialiste de Christie’s. D’une certaine façon, ses prix suivent ceux de l’impressionnisme. Géricault est ainsi estimé dix fois moins cher alors qu’il bénéficie de la même notoriété. » En janvier chez Sotheby’s, un autre dessin de Goya venant de France avait été adjugé pour 1,05 million de dollars (env. 800 000 euros) au Musée du Prado (Madrid). En décembre, le musée madrilène avait déjà acquis une feuille chez Christie’s pour 1,4 million de livres sterling (2 millions d’euros). La vente valorise enfin deux études préparatoires, l’une bien connue d’Eustache Lesueur pour un carton de tapisserie (100 000-200 000 euros), l’autre inédite de Boucher pour la Lumière du monde (80 000-120 000 euros).
Dans la foulée des ventes, le Quartier Drouot se met au diapason avec notamment l’exposition Alfred Courmes proposée par Xavier Eeckhout du 19 au 31 mars. Les neufs membres du Cercle des beaux-arts Rive Gauche se greffent aussi à l’événement en organisant des accrochages dans leurs galeries. Sotheby’s en profite enfin pour présenter du 20 au 24 mars une collection de quatorze aquarelles de William Turner, ensemble estimé 15 à 22,5 millions d’euros, et qui sera mis en vente le 5 juillet à Londres. Paris est un passage, mais pas toujours une fin pour les dessins !

VENTES DE DESSINS

Le 21 mars à 14 h 30 à Drouot, 9, rue Drouot, 75009 Paris, SVV Tajan, tél. 01 53 30 30 30, expositions publiques : le 20 mars 11h-18h et le 21 mars 11h-12h, www.tajan.com ; le 21 mars à 13 h 45 à Drouot, SVV Delorme-Collin du Bocage, tél. 01 58 18 39 05, expositions publiques le 20 mars 11h-18h et le 21 mars 11h-12h, www.paris encheres.com ; le 22 mars à 14 heures à Drouot, SVV Piasa, tél. 01 53 34 10 10, expositions publiques le 21 mars 11h-18h et le 22 mars 11h-12h, www.piasa.fr ; le 22 mars, à 16 h 30 et 19 heures chez Christie’s, 9, av. Matignon, 75008 Paris, tél. 01 40 76 85 85, expositions publiques les 17, 19, 20 et 21 mars 10h-18h, www.christies.com ; le 23 mars à 14 heures à Drouot, SVV Thierry de Maigret, tél. 01 44 83 95 20, expositions publiques le 22 mars 11h-18h et le 23 mars 11h-12h ; le 27 mars à 14 heures à Drouot, SVV Millon & associés, tél. 01 48 00 99 44, expositions publiques le 26 mars 11h-18h et le 27 mars 11h-12h, www.millon-associes.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°255 du 16 mars 2007, avec le titre suivant : Sur tous les fronts

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque