Lundi 10 décembre 2018

New York

Succès des maîtres anciens

Les ventes des collections Alice Tully et Carel Goldschmidt

Le Journal des Arts

Le 1 février 1995 - 615 mots

Christie’s a obtenu ses meilleurs résultats depuis de nombreuses années lors de sa vente du 11 janvier, qui rivalisait avec celle, très attendue, des maîtres anciens de la New York Historical Society, dispersés par Sotheby’s. Un succès personnel pour le nouveau responsable du département, Anthony Crichton-Stuart.

NEW YORK (de notre correspondant) - L’ensemble de la collection Alice Tully, qui a ouvert la vente, comprenait des œuvres très inégales, mais seul Le Canal de la Giudecca à Venise, de Francesco Guardi, estimé 3 à 3,5 millions de dollars, n’a pas trouvé acheteur. Les enchères se sont arrêtées à  1,5 million de dollars (8,2 millions de francs).

Richard Green a acquis le Canaletto, L’Île San Giorgio Maggiore, estimé 2 à 3 millions de dollars, pour 1,9 million de dollars (10,3 millions de francs) et La Nature morte aux fleurs d’Ambrosius Bosschaert, estimée 700 à 900 000 dollars, a été achetée 1,3 million de dollars (7 millions de francs) par David Koetser. Plus étonnant encore, le succès du portrait de Sigmunt Kingsfelt par Lucas Cranach l’Ancien, estimé 180 à 220 000 dollars et adjugé 280 000 dollars (1,5 million de francs).

Le portrait de Jacopo Tintoretto intitulé Le rêve d’Alexandre Farnese, à la mémoire d’un jeune homme transporté au ciel par les anges, a largement dépassé son estimation de 120 à 180 000 dollars, pour être adjugé 400 000 dollars (2,2 millions de francs).

La succession du collectionneur Carel Goldschmidt comprenait le plus beau tableau d’Adriaen Van Ostade que l’on ait vu depuis la vente Geus van den Heuve, à Amsterdam en 1976 : Famille paysanne à l’intérieur d’une ferme, estimé de 700 000 à 1 million de dollars, a été vendu à Richard Green, qui enchérissait contre Otto Naumann, pour un prix record de 1,8 million de dollars (9,8 millions de francs). Johnny van Haeften a fait un excellente affaire en achetant 500 000 dollars (2,7 millions de francs) un paysage de Jacob van Ruisdael intitulé Paysage montagneux, fermes et arbre foudroyé, estimé entre 1 et 1,5 million de dollars.

Le Saint Jean l’Évangéliste de Carlo Dolci – une toile d’une série de quatre, dont le Saint Mathieu avait été acheté 2 000 dollars par le Getty Museum en 1969 –, estimé 250 à 300 000 dollars, a été vendu 360 000 dollars (2 millions de francs) à un collectionneur allemand. La Mise au Tombeau, un beau panneau de Greco datant de sa première période, estimé 250 à 350 000 dollars, a été acheté 360 000 dollars (1,9 million de francs) par Stanley Moss. L’Allégorie de l’Arithmétique, estimée 40 à 60 000 dollars, a été acquise pour 175 000 dollars (950 000 francs) par Richard Feigen. Ce tableau, dont on avait perdu la trace depuis longtemps, est l’œuvre de Frans Floris, le maître flamand du XVIe siècle dont on connaît peu d’œuvres en dehors de la Belgique.

Los Madrileños, un pastel de Lorenzo Tiepolo, surpassait toutes les œuvres proposées. Ce tableau à la composition audacieuse, où huit types de jeunes femmes sont représentées en un groupe dense, a été peint par le plus jeune fils de Giambattista Tiepolo. Lorenzo travaillait en Espagne auprès de son père et de son frère Domenico, et certains de ses pastels de genre sont conservés au Palais Royal à Madrid. Il est possible que le pastel vendu par Christie’s ait fait partie d’une de ces séries.

La surface du pastel n’était pas en parfait état ; on remarquait des manques dans les blancs et une tache d’eau. Pourtant, de nombreux marchands ont enchéri bien au-delà de son estimation de 60 000 à 80 000 dollars, et deux enchères téléphoniques ont fait monter le prix à 650 000 dollars (3,5 millions de francs).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°11 du 1 février 1995, avec le titre suivant : Succès des maîtres anciens

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque