Dimanche 8 décembre 2019

Galerie

Spores : culture intensive

Par Stéphane Renault · Le Journal des Arts

Le 24 mai 2018 - 156 mots

Paris. Avec Cladosporium, sphaerospermum CNCA13 MA #35 (2017, photolithographie et cive en verre soufflé, 48 x 48 cm), Dove Allouche poursuit ses recherches esthétiques et visuelles.

Dans cette série à la frontière des arts plastiques et du vivant, l’artiste a prélevé dans les archives du Centre de recherche sur la conservation des collections 45 champignons ayant pour spécificité de se nourrir de la matière des œuvres d’art. Soufflés par une pipette sur des plaques, ils ont proliféré. Leur existence parasitaire s’est muée en spectacle magnétique. Photographiés, les effets obtenus ont été transposés de manière analogique. Des souffleurs de verre ont ensuite reproduit ces circonvolutions sous forme d’objets transparents. Cette étude du processus est aussi déclinée en dessins et photographies.
 

Dove Allouche - Des caractères extérieurs
jusqu’au 16 juin, galerie gb agency, 18, rue des 4 fils, 75003 Paris. Rencontre avec l’artiste de 16h à 19h le 26 mai, dans le cadre du Paris Gallery Weekend.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°502 du 25 mai 2018, avec le titre suivant : Spores : culture intensive

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque