Dimanche 25 octobre 2020

Sélection des ventes de la quinzaine (du 13 avril au 26 avril 2012)

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 12 avril 2012 - 950 mots

---------

COLLECTION COMTE ET COMTESSE NIEL
VENTE DU 16 AVRIL, PARIS
CHRISTIE’S

Témoignage d’un couple de collectionneurs passionnés d’art français du XVIIIe siècle, la collection « comte et comtesse Niel » rassemble des tableaux anciens, des sculptures, du mobilier ancien, des armes, de l’orfèvrerie et des livres. Les Niel étaient fascinés par les destins des membres et amis de la famille royale dont ils chinaient les objets chez les antiquaires, dans les ventes aux enchères et auprès de descendants de familles aristocratiques. L’une des pièces phares est une bergère royale d’époque Louis XVI qui avait été livrée à Madame Élisabeth (sœur du roi) pour ses appartements du château de Compiègne, estimée 80 000 à 120 000 euros (ill. ci-contre). Sont à remarquer :une écritoire d’époque Louis XV, réalisée en placage de bois de rose et bronze doré (est. 40 000 euros) ; une table écritoire d’époque Louis XV (est. 60 000 euros) provenant du château de Bellevue à Meudon (Hauts-de-Seine) ; un fauteuil de bureau d’époque Louis XV attribué à Étienne Meunier (est. 40 000 euros) et plusieurs coffrets gainés de maroquin de provenance royale (est. 30 000 euros pièce).
Au chapitre des tableaux, il faut noter une paire de toiles vers 1790 par Hubert Robert, illustrant La Journée des brouettes et La Fête de la Fédération nationale, le 14 juillet 1790, au Champ-de-Mars (est. 80 000 euros la paire), et un Portrait de Jean de la Fontaine (âgé de 73 ans) réalisé par Nicolas de Largillière (est. 40 000 euros). Notons encore un très beau recueil de vues et plans des villes de Bordeaux, Lanon, Toulouse, Montauban… (vers 1750) par Jean Chaufourier et Hippolyte Matis, respectivement géographe et arpenteur du roi, dans sa reliure d’époque aux armes du duc d’Antin, surintendant des bâtiments du roi (est. 20 000 euros).

Expert : Simon de Monicault
Estimation : 1 à 1,5 million d’€
Nombre de lots : 126

---------

COLLECTION RAYMOND ET PIERRE JOURDAN-BARRY
VENTE DU 18 AVRIL, PARIS
SOTHEBY’S

En parallèle à sa vente de prestige d’orfèvrerie européenne, Sotheby’s France présentera la remarquable collection Raymond et Pierre Jourdan-Barry d’orfèvrerie française des XVIIe et XVIIIe siècles, une des plus importantes qui existe dans ce domaine. La vedette de cet ensemble est une rarissime écuelle couverte et son présentoir en vermeil par Thomas Germain (ill. ci-contre), datant de 1722-1723 et estimée 500 000 euros au minimum. « Véritable découverte, cette pièce est la première œuvre connue du plus célèbre orfèvre parisien du XVIIIe siècle. Thomas Germain introduisit dans le goût français le style rocaille qu’il avait découvert pendant son séjour à Rome », précise l’expert Thierry de Lachaise. Font également partie des lots phares et rares, une grande aiguière casque en argent (Paris, 1719-1720) par Philippe Rougemaille, à décor de lambrequins ajourés alternant avec des feuilles de laurier stylisées (est. 80 000 euros) ; une tabatière-tasse de chasse ovale en argent (Lyon, 1767-1768) par Gabriel Bouvier, gravée de guirlandes, entrelacs et rosaces (est. 50 000 euros) ; une élégante cuillère à pot en argent (Paris, 1749-1750) par Edme-Pierre Balzac avec un manche ajouré et orné d’un rameau de laurier (est. 40 000 euros), ainsi qu’une aiguière en argent et son bassin (Bayonne, vers 1734-1735) par Jean Delanne décorée d’une frise de feuilles de laurier en alternance avec des bouquets de jonc, provenant de la collection Karl Lagerfeld (est. 100 000 euros). La collection comprend aussi des timbales à applique, des cuillères à olives, un ensemble de couverts du XVIIe siècle, des flambeaux, des terrines, des coupes de mariage et des pots à sucre ainsi qu’une trentaine de boîtes en argent et vermeil du XVIIIe siècle. Expert : Thierry de Lachaise
Estimation : 2,4 à 3,5 millions d’€
Nombre de lots : 182

---------

LIVRES ANCIENS ET MANUSCRITS
VENTE DU 27 AVRIL À DROUOT, PARIS
SVV MILLON & ASSOCIÉS

Joyau de cette vente, un livre d’Heures à l’usage de Paris de 530 pages de fin vélin, datant de la première moitié du XVe siècle, provient de l’atelier du Maître des Heures de Bedford (ill. ci-contre, détail). Estimé au minimum 600 000 euros, il a été illuminé de 22 grandes peintures à pleine page et de 38 petites par le « Maître de la Légende dorée de Munich » et par le « Maître de Dunois », « reconnus comme les collaborateurs les plus talentueux et les mieux individualisés du maître », souligne l’expert Ugo Paolantonacci. Son commanditaire ? Jean de Lancastre, duc de Bedford et régent de France, ou une personne de son proche entourage. Cet ouvrage exceptionnel appelé « les Heures Hachette » provient de l’ancienne collection André Hachette, dispersée à Drouot en 1953. La vente comprend aussi le beau livre sur Les Roses (1817-1824) en trois volumes par Pierre-Joseph Redouté, surnommé « le Raphaël des fleurs » (est. 100 000 euros). « Au-delà du peintre naturaliste, on découvre un type d’artiste jusqu’alors inconnu : un portraitiste des fleurs dont les amitiés et les collaborations l’introduisent à la cour où son talent lui vaut d’être nommé Dessinateur du cabinet de la reine Marie-Antoinette », rapporte l’expert. Parmi les autres pépites de la vente, citons La Pérégrination vers l’ouest de Sun Wukong (Chine, XIXe siècle) par Wu Cheng’en, album comprenant 53 compositions à la gouache finement peintes, à pleine page, inspirées du texte de l’un des Quatre livres extraordinaires considérés comme les plus grands classiques du roman chinois (est. 3 000 euros), Et encore un feuillet de parchemin enluminé extrait d’un codex démembré du Décret de Gratien, entouré de la glose de Bartholomée de Brescia dans les marges (Bologne, vers 1320) (est. 3 000 euros). Neuf autres feuillets sont conservés au Fitzwilliam Museum à Cambridge (Grande-Bretagne).

Expert : Ugo Paolantonacci
Estimation : 850 000 € à 1 million d’€
Nombre de lots : 180

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°367 du 13 avril 2012, avec le titre suivant : Sélection des ventes de la quinzaine (du 13 avril au 26 avril 2012)

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque