Vendredi 20 septembre 2019

Sélection des ventes de la quinzaine (8-21.10.2010)

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 7 octobre 2010 - 968 mots

Ventes aux enchères d'art d'après-guerre et contemporain les 14 et 15 octobre à Londres suivi des ventes Albert Marquet et de la collection Louis Audouin-Dubrueil les 17 et 18 octobre à Paris.

ART D’APRÈS-GUERRE ET CONTEMPORAIN - VENTE LES 14 ET 15 OCTOBRE, LONDRES CHRISTIE’S ET SOTHEBY’S
Damien Hirst tient le haut de l’affiche chez Christie’s, avec I am Become Death, Shatterer of Worlds (Je suis devenu la mort, le destructeur des mondes), le plus monumental des tableaux de papillons (2,1 x 5,3 m) réalisé par l’artiste en 2006 (ill. ci-contre). La toile, dont le titre reprend les paroles prononcées par le « père » de la bombe atomique J. Robert Oppenheimer après les bombardements de Hiroshima et Nagasaki en 1945, est estimée 2,5 à 3,5 millions de livres sterling (2,9 à 4,1 millions d’euros). C’est l’œuvre la plus importante de l’artiste proposée aux enchères depuis la fameuse vente record uniquement consacrée à Hirst, intitulée « Beautiful Inside My Head Forever » et organisée à Londres par Sotheby’s en septembre 2008, au moment où les marchés financiers s’écroulaient. La cote de Hirst va-t-elle regagner son sommet ? Réponse le 14 octobre. Dans la même vente figurent trois œuvres précédemment montrées à la Royal Academy of Arts de Londres en 2006, lors de l’exposition « USA Today », mettant en lumière le travail d’une nouvelle génération d’artistes américains : Black Star, Black Press, Star Press (2006), triptyque de six panneaux de Kelley Walker (est. 500 000 livres sterling) ; Kryptonite (2006), technique mixte sur papier de Mark Bradford (est. 200 000 livres sterling) ; et The People that Pay and The People that Play (2004), peinture sur panneau signée Jules de Balincourt (est. 70 000 livres sterling). Sotheby’s, de son côté, met en exergue la collection d’art contemporain de la top model Jerry Hall, ex-épouse de Mick Jagger. Cet ensemble de quatorze œuvres évalué à 1,5 million de livres sterling (1,8 million d’euros) comprend des toiles de Lucien Freud, Eight Monts Gone (1997) représentant Jerry Hall enceinte (est. 300 000 livres sterling), et d’Andy Warhol, Dollar Sign (1982) dédicacée « To Jerry » (est. 120 000 livres sterling).
Experts : Francis Outred (Christie’s) et Oliver Barker (Sotheby’s)
Estimation : 16 à 22 millions de livres sterling (Christie’s) et 10 à 14 millions de livres sterling (Sotheby’s)
Nombre de lots : 51 (Christie’s) et 40 (Sotheby’s)

ALBERT MARQUET -  VENTE DES 17 ET 18 OCTOBRE À DROUOT, PARIS SVV APONEM
Le 18 octobre à Drouot sera dispersé un fonds unique de plus de 1 000 dessins, croquis et gravures d’Albert Marquet (1875-1947). Cet ensemble inédit, qui n’a jamais été exposé au public, provient de la famille même de l’artiste et a été conservé par l’un de ses ayants droit. Les lots sont estimés entre 300 et 2 000 euros. Ces dessins à l’encre et au crayon ou au fusain illustrent les différentes périodes de l’artiste – y compris son œuvre de jeunesse – et couvrent tous les thèmes abordés par celui-ci : les paysages dont Marquet se fera une spécialité, comprenant des vues du vieux port de Rouen, des grands nus, portraits de famille et autoportraits (ill. ci-contre), ou encore des scènes érotiques, facette moins connue de son travail. Beaucoup témoignent de ses nombreux voyages en France, dans le Sud ou sur les bords de Seine notamment, en Afrique du Nord (Algérie, Maroc), en Italie (Naples, Venise…), au Royaume-Uni, en Norvège, en Allemagne, en Suisse… « À la vérité, il existe deux Marquet : celui des paysages et celui des dessins. Car ces derniers sont des œuvres à part entière, au même titre que ses tableaux, et en aucun cas des œuvres préparatoires », souligne Gérard Landrot, expert de la vente. Il relève « une extrême virtuosité, non seulement dans le traitement du minuscule, mais aussi dans la prodigieuse faculté de rendre dans l’esquisse, avec un trait minimal, une infinie diversité de mouvements, de situations et d’émotions ».
Experts : Gérard Landrot
Estimation : 250 000 euros
Nombre de lots : 1 034

COLLECTION LOUIS AUDOUIN-DUBREUIL - VENTE DU 18 OCTOBRE À DROUOT, PARIS SVV AGUTTES
Issue des célèbres missions « André Citroën » en Centre Afrique et Centre Asie, la collection Louis Audouin-Dubreuil sera mise aux enchères le 18 octobre à Drouot. Cet ensemble réunit plus de 300 objets de collection, tableaux et documents provenant de la première traversée du Sahara, de la Croisière noire et de la Croisière jaune, conservés par l’explorateur Louis Audouin-Dubreuil, puis sa fille Ariane. Seront offerts des carnets de voyage, des esquisses d’Alexandre Iacovleff (artiste officiel de ces expéditions), des centaines de photographies et plaques de verre prises sur le vif, des objets publicitaires et affiches édités à l’occasion, telle une affiche Gaumont encadrée du Raid Citroën, la traversée du Sahara en autochenilles, mission Haardt - Audouin-Dubreuil, illustrée d’un cavalier touareg et son chameau par Georges Lepape (est. 4 500 euros). Seront également présentées les armes collectées lors de la traversée du continent africain, des chapeaux tibétains, des objets personnels ayant appartenu à Louis Audouin-Dubreuil comme ses bottes en cuir, son manteau, une selle Hermès, des malles Vuitton, le fanion de sa voiture, un service à thé au croissant d’argent… Selon le commissaire-priseur Claude Aguttes, « de nombreuses archives capitales sur ces missions, tant du point de vue géographique qu’historique et ethnographique, pourraient intéresser des institutions ». Parmi les lots phare de la vente, notons un Portrait de Georges Marie Haardt (vers 1925), tableau signé Bernard Boutet de Monvel estimé 80 000 euros (ill. ci-contre) et un ensemble de sanguines et fusains d’Iacovleff, dont Sara, (race Sara), Ouandja (1925), estimé 70 000 euros.

Experts : Mario Mordente (photos, affiches, autographes et documents), Dan Coissard (tableaux), Marie-Catherine Daffos et Jean-Luc Estournel (arts primitifs), Marie-Christine David (art islamique)
Estimation : 600 000 euros
Nombre de lots : 345

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°332 du 8 octobre 2010, avec le titre suivant : Sélection des ventes de la quinzaine (8-21.10.2010)

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque