Vendredi 23 février 2018

Art contemporain

Rendez-vous transalpin

Par Roxana Azimi · Le Journal des Arts

Le 16 janvier 2008

La Foire de Bologne, organisée du 25 au 28 janvier, garde la même ligne et joue la complémentarité avec le salon turinois Artissima

BOLOGNE - Arte Fiera, à Bologne (Italie), est de ces foires roboratives, comme l’ARCO à Madrid ou Art Cologne en Allemagne. Un salon national aussi dans un pays pourtant très décentralisé, habitué à voir bourgeonner des événements dans toutes ses villes. « Bologne est dans le centre de l’Italie et les collectionneurs y accèdent facilement de partout », explique le marchand parisien Nello Di Meo. Montant en grade piano piano, le salon gonfle chaque année son contingent étranger en ralliant aujourd’hui Lelong (Paris) et Jablonka (Cologne, Berlin). Si certains comme Thaddaeus Ropac (Salzbourg, Paris), Jérôme de Noirmont (Paris) ou James Cohan (New York) lui restent attachés, d’autres tels Yvon Lambert (Paris, New York) n’y font qu’un tour de piste.
Le succès de certains exposants français a convaincu en tout cas les Parisiens Jean Brolly et Les Filles du calvaire de participer cette année. « Sur d’autres salons, au bout de trois ans, on voit toujours les mêmes clients. À Bologne, je ne sens pas de courbe d’atténuation », relève la galeriste Magda Danysz (Paris). Coutumière des one-man shows à Bologne, l’enseigne mettra cette fois en valeur l’artiste Mike Giant. De son côté, la galerie Dukan-Hourdequin (Marseille) parie sur trois artistes – Emmanuel Barcilon, Philippe Segond et Duncan Wylie –, lesquels ont rencontré un certain succès l’an dernier.
La montée en puissance d’Artissima, à Turin, et le lancement d’une nouvelle foire à Rome par Roberto Casiraghi prévue du 28 février au 2 mars ne risquent-ils pas d’écorner le monopole de Bologne ? « Avec Artissima, nous sommes complémentaires, affirme Silvia Evangelisti, directrice du salon. Elle traite des nouveaux artistes, et nous voulons être généraliste. Cette année, nous avons par exemple 25 jeunes galeries, contre 35 l’an passé. On s’est permis de réduire cette section parce qu’Artissima existe. » Pour ce qui est de la concurrence romaine, baptisée de manière ampoulée « The Road to Contemporary Art », elle reste pour l’heure très incertaine. À un mois et demi de la manifestation, sa direction n’a toujours pas communiqué la liste de ses exposants...

ARTEFIERA, 25-28 janvier, Bologna Exhibition Center, www.artefiera.bolognafiere.it, Bologne, Italie, les 25, 26 et 27 janvier 11h-19h, le 28 janvier 11h-17h

ARTEFIERA - Directeur : Silvia Evangelisti - Nombre d’exposants : 200 - Tarif des stands : 200 euros le mètre carré - Nombre de visiteurs en 2007 : 50 000

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°273 du 18 janvier 2008, avec le titre suivant : Rendez-vous transalpin

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque