Quelle place pour les galeries en région”‰?

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 23 septembre 2016 - 347 mots

Derrière le qualificatif «Â internationale », la Fiac oublie encore les galeries installées en région.

Au bilan indiscutablement positif de la décentralisation artistique au sein de l’Hexagone, force est d’opposer en contrepartie la grande faiblesse de la dynamique marchande en région. S’il fut un temps où la Fiac était l’occasion de prendre la mesure de l’existence d’un réseau de galeries, même mineur, le cru 2016 laisse à penser qu’il est bel et bien révolu. Outre la Galerie Bernard Ceysson qui a siège tant à Saint-Étienne qu’à Paris et à Luxembourg qu’à Genève, une seule enseigne, uniquement installée en région, y figure : celle de Pietro Sparta à Chagny, en Bourgogne. Si le mérite de ce dernier est d’avoir eu l’idée de s’inventer une place aussi loin de la capitale, c’est qu’il y bénéficiait de conditions matérielles avantageuses et qu’il a su attirer à lui – la Bourgogne est séduisante ! – toute une population d’artistes, d’abord aînée puis plus jeune.

Sparta n’est pas le seul à avoir tenté ainsi l’aventure et la Fiac a su accueillir par le passé différentes figures toujours actives, telle Catherine Issert à Saint-Paul-de-Vence – qui fête cette année ses 40 ans de galerie – ou Hervé Bize à Nancy – qui en a plus d’une trentaine. Aussi peut-on à juste titre s’étonner et regretter de ne plus les y voir. L’ambition des responsables de la Fiac de lui donner une physionomie toujours plus internationale ne devrait pas se faire aux dépens du travail exemplaire que font certaines galeries en région. Espérons que, dans l’avenir, la nouvelle carte régionale contribue à favoriser une dynamique marchande non seulement « urbi » mais aussi « orbi ».

La fiac en chiffres

27 pays représentés : Allemagne, Angleterre, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Colombie, Corée du Sud, Danemark, Écosse, Émirats arabes unis, Espagne, États-Unis, France, Hongrie, Hong Kong, Italie, Israël, Inde, Japon, Liban, Mexique, Pays-Bas, Pologne, Suisse, Roumanie

185 galeries
133 galeries étrangères
52 galeries françaises
11 galeries françaises entrantes

3 pays ou «territoires» entrants : Pologne, Hongrie et Japon

52 galeries françaises
35 galeries américaines
25 galeries allemandes
14 galeries italiennes
13 galeries anglaises

  • Le marché de l’art en france : un modèle ? ></a></li>
	<li>La Fiac 2016, dans la cour des grandes <a href=></a></li>
	<li>Fiac hors-les-murs : un débordement d’art <a href=></a></li>
	<li>Attention Peinture fraîche <a href=></a></li>
	<li>Performance accrue <a href=></a></li>
	<li>Fiac : de l’art à tous prix <a href=></a></li>
	<li>Nos jeunes... aînés <a href=></a></li>
	<li>Quelle place pour les galeries en région ? <a href=></a></li>
	<li>Fiac : quelle place pour les artistes français ? <a href=></a></li>
	<li>L’art moderne, toujours aussi présent <a href=></a></li>
	<li>Peut-on faire des découvertes à la fiac ? <a href=></a></li>
	<li>La French touch de retour à la Fiac <a href=></a></li>
</ul>
</div></p></div></body></html>

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°694 du 1 octobre 2016, avec le titre suivant : Quelle place pour les galeries en région”‰?

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque