Dimanche 21 octobre 2018

Le billet d'Anne-Cécile Sanchez

Piasa rive gauche s’offre le luxe d’une stratégie de marque

Par Anne-Cécile Sanchez · L'ŒIL

Le 22 avril 2013 - 324 mots

Les galeries d’art étaient encore jusqu’à peu les seuls lieux où l’on pouvait s’aventurer à n’importe quel moment de la journée pour découvrir gratuitement des œuvres offertes à la curiosité
de tout un chacun.

Les galeristes revendiquent d’ailleurs cette mission de diffusion culturelle comme l’une des spécificités de leur métier. Or, les salles de vente, en organisant des expositions mettant en scène leurs lots mis aux enchères, empiètent de plus en plus sur ce territoire. Ainsi de Piasa, maison fondée en 1996, qui vient d’ouvrir un espace rive gauche, rue du Bac, dédié au design, à l’art décoratif et à l’art contemporain, et qui « entend faire de ce nouveau lieu un rendez-vous culturel à travers l’organisation de conférences, de débats et de projets innovants autour des ventes programmées ». La maison parisienne met également l’accent sur des expositions plus longues, pour la scénographie desquelles elle fera appel à des personnalités du monde de la décoration. Confiée à Charles Zana, qui a fait repeindre le plateau du premier étage en bleu, l’exposition inaugurale créait par exemple l’illusion de pénétrer dans l’intimité d’un collectionneur de design italien. Ainsi mis en avant, l’architecte d’intérieur – ou le créateur dans le cas de Christian Astuguevieille qui mettra en scène la prochaine vente de designs scandinave, brésilien et américain le 27 mai – bénéficie d’une publicité directe auprès des acheteurs de la vente, qui elle-même profite de sa notoriété et de son réseau de clients. Au-delà de la mutualisation de réseaux, cette démarche éditoriale vise à renforcer l’identité de la maison, autant que sa visibilité, tout particulièrement à l’international. La scénographie est bien le dénominateur commun à l’univers des musées et à celui des grands magasins. « Nous faisons du commerce, rappelle Frédéric Chambre, le nouveau stratège de Piasa. Nous aurons gagné notre pari si les gens disent : “J’ai acheté tel meuble, ou telle pièce, chez Piasa.” » Une stratégie de marque digne d’une enseigne de luxe.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°657 du 1 mai 2013, avec le titre suivant : Piasa rive gauche s’offre le luxe d’une stratégie de marque

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque