Dimanche 17 novembre 2019

Photographies : succès historique pour le Met et Gilman

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 mars 2006 - 377 mots

NEW YORK - Attendues autour de 4 à 6 millions de dollars, 113 photographies du Metropolitan Museum of Art (Met) de New York, incluant plusieurs tirages de la collection Gilman, ont réalisé près de 15 millions de dollars (12,5 millions d’euros) les 14 et 15 février chez Sotheby’s à New York. Star de la vente, l’une des trois épreuves connues de The Pond-Moonlight (1904), un paysage d’Edward Steichen estimé 600 000 euros, s’est envolée à 2,9 millions de dollars (2,4 millions d’euros) au profit du marchand new-yorkais Peter MacGill pour le compte d’un collec-tionneur privé. Cette image est non seulement un record pour l’artiste, mais désormais la photographie la plus chère jamais vendue aux enchères. Plusieurs autres records mondiaux ont été enregistrés dans cette vente, notamment pour Georgia O’Keeffe (Hands) par Alfred Stieglitz, adjugé 1,4 million de dollars (2e prix de la vacation) à la galerie Fraenkel de San Francisco, qui a également acheté, du même artiste, Nude pour 1,3 million de dollars.

Marmon Crankshaft
de Paul Outerbridge est parti dans la collection Bluff pour 374 400 dollars. Gargoyle, Chrysler Building, New York de Margaret Bourke-White a été emporté pour 352 000 dollars par un particulier et Alabama Tenant Farmer (Floyd Burroughs) de Walker Evans a été vendu 307 000 dollars à la galerie Fraenkel. Le fameux cliché Balzac réalisé par Steichen en 1908 a été acquis pour 632 000 dollars par la galerie Solomon Fine Art (Seattle) à destination d’un collectionneur améri­cain. Au total, tous les lots ont été vendus, 91 % d’entre eux au-dessus de leur estimation haute. Un succès auquel ne sont pas étrangers la rareté et la qualité des tirages et, surtout, la double provenance Metropolitan/Gilman, des collections comptant parmi les deux plus prestigieux ensembles de photographies au monde. « Avec cette vente qui a obtenu des prix incroyables, la photographie se hisse aujourd’hui à un niveau réservé à l’art traditionnel tel que la peinture, la sculpture et le dessin », a déclaré Denise Bethel, directrice du département des Photographies de Sotheby’s à New York. Les 14,9 millions de dollars récoltés par le Met serviront en partie à compléter le financement de l’achat en 2005 du fonds photographique Howard Gilman par l’institution. L’excédent ira renflouer le fonds d’acquisition du musée. Rappelons que le record mondial pour une vente de photos est toujours détenu par la collection Jammes, dont la première partie a été dispersée par Sotheby’s à Londres le 21 mars 2002 pour 22,7 millions de dollars (25,6 millions d’euros).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°232 du 3 mars 2006, avec le titre suivant : Photographies : succès historique pour le Met et Gilman

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque