Samedi 17 novembre 2018

Paris Photo, an 3

L'ŒIL

Le 1 novembre 1999 - 213 mots

Chaque année, les galeries sont un peu plus nombreuses à répondre à l’invitation de Rik Gadella, directeur d’un Paris Photo qui s’affiche non sans fierté comme « la seule foire internationale en Europe consacrée exclusivement à la photographie ».
Les New-Yorkais, par exemple, peu convaincus lors de la première édition en 1997, déjà plus nombreux lors de la deuxième, s’y pressent aujourd’hui. Et l’on peut être surpris par le nombre d’espaces français, parisiens pour la plupart, qui vont s’y côtoyer. Au moins cela prouve-t-il que le commerce de la photo d’art ne se porte pas si mal. Toutefois, aucune des galeries de la rue Louise Weiss n’est présente, malgré la part importante tenue par la photographie, en tant que support, technique ou prétexte, dans les œuvres contemporaines qui y sont habituellement montrées. Outre les ensembles d’images d’auteurs présentés individuellement par les galeries, Paris Photo propose plusieurs expositions sur le thème « Mode et Photographie ». D’abord à travers les collections privées du couturier Jean-Charles de Castelbajac, du libraire Claude Deloffre et de l’éditeur Lothar Schirmer. Plusieurs galeries ont également choisi de privilégier cet aspect, comme Agathe Gaillard avec Louise Dahl-Wolfe, Rudolph Kicken avec Albert Watson, Kamel Menmour avec David La Chapelle ou Jane Corkin avec Sarah Moon.

PARIS, Carrousel du Louvre, 18-21 novembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°511 du 1 novembre 1999, avec le titre suivant : Paris Photo, an 3

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque