Dimanche 22 septembre 2019

Mobilier moderne

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 15 septembre 2010 - 148 mots

PARIS - Le 15 avril chez Artcurial, la vente de mobilier de Jean Prouvé, Charlotte Perriand, Le Corbusier et Pierre Jeanneret, issu de la collection de l’antiquaire Éric Touchaleaume, a rapporté 2,7 millions d’euros.

Quatre-vingt des quatre-vingt-quatre lots ont été adjugés. Les meilleures enchères reviennent à une table Trapèze démontable (1954-1958) réalisée par Jean Prouvé pour le Commissariat à l’Énergie Atomique, vendue 310 000 euros ; à une autre table Trapèze par Prouvé, de même commande, dans une version à éclairage sous plateaux de verre, cédée pour 230 000 euros ; et à une bibliothèque haute pour périodiques (1960) de Chandigarh par Pierre Jeanneret, qui a été poussée jusqu’à 130 000 euros (trois fois son estimation basse) par un collectionneur français. Estimé 200 000 euros minimum, un Pavillon démontable 6 X 9 m, petite construction en bois et métal de Jean Prouvé de 1945,
n’a pas trouvé preneur.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°280 du 25 avril 2008, avec le titre suivant : Mobilier moderne

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque