Mercredi 2 décembre 2020

Lourde peine pour Michel Garel

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 janvier 2011 - 144 mots

PARIS - Michel Garel, ancien conservateur de la Bibliothèque Nationale de France (BNF), a été condamné le 26 janvier en appel à quinze mois de prison ferme, et immédiatement incarcéré, pour le vol en 1998 d'un précieux manuscrit hébreu que vient de récupérer la BNF (lire le JDA n°251, 19 janvier 2007).

La 10e chambre de la cour d’appel de Paris l’a condamné à trois ans d’emprisonnement, dont quinze mois ferme et 75 000 euros d’amende pour « vol aggravé » du manuscrit Hébreu 52, une bible contenant le Pentateuque (les cinq livres de la Torah) datant du XIIIe siècle. En première instance, le 10 mars 2006, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné l’ancien conservateur à deux ans de prison avec sursis. L’avocat de Michel Garel a annoncé le dépôt d’un pourvoi en cassation et d’une demande de mise en liberté de son client qui conteste les faits (avec AFP).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°252 du 2 février 2007, avec le titre suivant : Lourde peine pour Michel Garel

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque